Double scrutin en Guinée : les ONU et l’Allemagne haussent le ton à leur tour

Par Abdoulaye Fogo Balde

Après la France et le Royaume-Uni, c’est autour de l’Organisation des Nations Unis (ONU) et les Etats-Unis de levé le ton sur le pouvoir de Conakry.

Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), a en ce mercredi 25 Mars condamné les actes de violence et l’usage excessif de la force utilisé par le pouvoir de monsieur Alpha Conde.

Mohamed Ibn Chambas, dit être en observation avec une plus grande préoccupation le développement de la situation politique en Guinée. Dans sa communication, il est allé sans contours :

« Je condamne avec la plus grande fermeté tous les actes de violence, l’usage excessif de la force qui ont provoqué des pertes de vie humaines et de nombreux blessés, ainsi que les violences à connotation intercommunautaire qui se sont déroulés dans la région de Nzérékoré ».

Ibn Chamba’s a son intervention invité les autorités à tous les niveaux d’être mobilisés pour la lutte contre le covid-19 et le dialogue dans le pays.

« Dans un moment inédit où le monde entier se mobilise pour protéger des vies humaines contre la pandémie du COVID-19, les autorités guinéennes et tous les acteurs nationaux ont la responsabilité politique, morale et éthique de s’unir pour protéger les citoyens de la pandémie et de la violence (…) J’appelle, en ces moments difficiles, les autorités nationales, les leaders religieux et communautaires, les responsables politiques, les acteurs de la société civile et tous les citoyens, à se mobiliser contre la violence et à s’engager dans le dialogue pour sortir de la crise. Plus que jamais, un sursaut de tous les guinéens est urgent pour refuser la violence et s’unir pour consolider la paix, la stabilité et le développement en Guinée »

De l’autre côté, Angela Merkel dit à son tour être préoccupée par la situation en Guinée. Elle s’associe d’ailleurs à la position de la France.

« Profondément préoccupé par la situation en Guinée. L’Allemagne s’associe à la déclaration de la France », a simplement dit Robert  Dölger, Directeur régional pour l’Afrique subsahara au bureau allemand des affaires étrangères.

Pendant ce temps, le RPG arc-en-ciel continue à savourer victoire.

 

Pour oceanguinee.com

Réagir