La Guinée 5ème Etat a ratifié la zone de libre échange continental africaine

Banniere CBG

A deux semaines de la fin de la session des lois pour l’année 2018, le parlement s’active pour épuiser les derniers textes de lois existants. Ce mardi 19 juin il a examiné et adopté plusieurs textes de lois dont l’accord de coopération entre la Guinée et l’Algérie dans le domaine de la santé vétérinaire, de la loi portant texte consultatif du parlement de l’union africaine, du traité instituant la communauté de libre échange continental.

Pour le premier texte il a été signé lors d’une rencontre entre la Guinée et la république de l’Algérie. Au cours de cette rencontre précise le ministre du commerce devant les députés dans son exposé de motif, a indiqué que ce texte en question a été signé le 5 décembre dernier.

La Guinée a besoin de l’expérience algérienne dans le domaine de l’élevage a indiqué Boubacar Barry ministre du commerce qui représentait son homologue de l’élevage avant de souhaiter un vote à l’unanimité des députés en faveur de ce texte.

Pour la loi portant zone de libre échange continental africaine, il figure parmi les priorités de l’union africaine à l’horizon 2063 qui coïncide avec le centenaire de cette institution. La zone de libre échange est un espace économique dans lequel les Etats partis suppriment des barrières douanières et autres taxes afin de libéraliser le commerce de service. Cet accord a été signé le 23 mars dernier par 44 Etats membres, il est cependant ratifié par seulement quatre pays du continent.

Quant à la loi relative à l’acte consultatif du parlement du l’union africaine il doit permettre de passer cette institution d’un parlement consultatif à un véritable parlement de décision. Depuis la création de l’union africaine en 2001, seulement quatre pays ont adopté ledit texte.

Réagir