Guinée : Nomination de kassory, « Il ya un élan mais avec Alpha Condé, il est difficile de prévoir les choses »

Banniere CBG

Le chef du gouvernement guinéen était devant les élus du peuple cette semaine. Ibrahima Kassory Fofana était venu présenter aux députés, la politique générale de son équipe. Une politique axée sur plusieurs domaines notamment, la sécurité, la lutte contre la corruption, la formation des jeunes entre autres.

Et depuis son passage à l’hémicycle, cette politique générale fait l’objet de plusieurs critiques et chacun va de ses commentaires. C’est le cas de Mamadou Barry, analyste financier et chargé de communication à l’UFDG, union des forces démocratiques de Guinée.

Pour lui, le chef de l’État n’a fait que décevoir. Il n’y a donc pas assez à attendre de cette équipe même s’il reconnait que Kassory Fofana est un bon cadre : « IL y a eu un regain d’espoir dès après les communal parce qu’il ya une grande leçon à tirer de la part du parti au pouvoir et avec la pression syndicale et la pression de l’opposition, il a été pour Alpha Condé de faire des déclarations qui ont produit un premier ministre proche du peuple. Il y a un élan mais avec Alpha Condé au commande, il est difficile de prévoir des choses de façon correcte et de façon légitime. Il ya eu un premier coup de semonce avec cette lutte contre la corruption. On attend de voir. Quelques soient les ambitions de Kassory, il y aura collision. La montagne accouchera d’une souri. »

Alpha Condé est à son troisième premier ministre depuis qu’il est aux affaires. Vous pensez que ce troisième qui est Kassory Fofana pourra combler les attentes des guinéens : « Il est déjà déçu. On a vu des revirements. Il est difficile de travailler avec Alpha Condé. Les gens oublient qu’il y a des problèmes idéologiques. Kassory Fofana, Mohamed Saïd Fofana, Lanssana Kouyaté sont des cadres d’obédience libérales. Alpha Condé est un socialo-communiste. Il est difficile de concilier les deux. Depuis qu’Alpha Condé est au pouvoir, c’est toujours un rapport de force. Le jour où il promet c’est pour ne pas respecter. Il ne respecte pas les engagements pris. Il faut qu’il y ait la paix. Kassory Fofana l’a dit. Mais il n’y a pas de paix sans justice. »

Il faut dire en fin que Mamadou Barry est loin de croire au changement tant espéré par les guinéens. Très dubitatif, il dit attendre de voir ce que l’avenir sera fait.

Amadou Keita

Réagir