Le pont Linsan sera opérationnel avant fin Août

L’affaire du pont de Linsan alimente toujours les débats dans la cité. Ce lundi 30 juillet 2018, le ministre des travaux publics a fait le point à la presse de l’état d’avancement des travaux sur cet édifice. C’était au cours d’une conférence de presse organisé dans la soirée de ce lundi à son département sis à Kaloum. Au cours de la rencontre, Moustapha Naité entouré par plusieurs cadres de son département a rassuré les usagers de ce tronçon de son ouverture aux engins roulants dans un bref délai.

Situé sur la nationale Kindia Mamou, le pont de Linsan est l’un des ouvrages de franchissement les plus important du pays. Peu avant sa chute le 20 juillet dernier, le département des travaux publics avait déjà identifié une déviation pour faciliter les travaux de reconstruction. Une démarche menée suite à l’alerte donnée par cette infrastructure. Quarante jours après Moustapha Naité estime que la construction de ce pont répond aux normes requises.

‘’ En tant qu’ingénieur je me réjouis de voir la réalisation d’un tel édifice. Dans pareil cas on devait transporter des tabliers préfabriqués et monté sur les lieux. Mais cette fois on était obligé de faire les concassages sur place et le travail fait sur place par les techniciens certifié par une entreprise internationale est vraiment remarquable’’.

Interrogé sur la durée que pourrait faire cette infrastructure le conférencier note que ‘’ Partout dans le monde les ouvrages cèdent même dans les grandes nations du monde mais nous espérons que celui-ci puisse faire des décennies et des décennies’’.

Cette conférence de presse consiste pour le ministre d’apporter des éclaircissements sur une information donnée par un site de la place ce week end.

‘’ Nous profitons pour dire aux gros porteurs que nous serons obligés d’interrompre le trafic sur le fleuve Konkouré quant le niveau de l’eau atteind un certain niveau. Dites à tout le monde que la circulation sur cet édifice sera ouvert aux usagers avant la fin du mois d’aout’’. Ce léger retard s’explique par le fait que les dalettes ont besoin d’un temps minimum pour le séchage. D’autres sujets concernant les travaux publics ont été également abordés au cours de la rencontre.

MLYansané

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com