Guinée/PITA : Le chantier de la gare routière de Bendougou toujours à l’arrêt

Banniere CBG

La préfecture de Pita a fait peau neuve à l’occasion de la fête tournante de l’anniversaire de l’indépendance de notre pays. Plusieurs infrastructures ont été réalisées. Notamment deux hangars aux marchés central, la résidence du préfet, la maison des jeunes, la mosquée centrale.

Cependant, le chantier de la nouvelle gare routière de Bendougou à 3 kilomètreau Nord de la commune urbaine sur la nationale Conakry-Labé est en arrêt depuis plusieurs années. Et pour cause : réalisés à hauteurs d’environ 45 % pour un investissement de plus d’un milliard FG dit-on, les travaux ont été préfinancés par l’entrepreneur lui-même, selon le Secrétaire général de la section syndicat des transporteurs et mécanique générale de Pita. Thierno Sadou Barry affirme que l’Etat n’a toujours pas payé l’entrepreneur en chargé des travaux. D’après M. Barry, le syndicat a même trouvé un bailleur pour finaliser les travaux. Le seul obstacle, selon lui, c’est que l’Etat doit d’abord rembourser l’entrepreneur. Ce qui n’est pas fait jusqu’à présent. Thierno Sadou tend la main à l’Etat, à défaut de finaliser les travaux de cette gare routière, rembourser l’entrepreneur qui réclamerais plus d’un milliard GNF. Pour le numéro un de la section syndicale, finaliser les travaux sera un grand soulagement pour les citoyens de Pita. Car, soutientt-il, la souffrance est énorme du fait que l’actuel gare routière est devenu trop restreint et encombrant pour les usagers.  Sans oublié que cette dernière juxtapose le marché central avec tous les risques.

Lancer les travaux est une chose les en achever en est une autre en Guinée, c’est dommage.

Alhassane Barry

Envoyé spécial

 

Réagir