Guinée: C’est de la foutaise quant on nous dit que Kindia n’est pas d’accord

Banniere CBG

L’UFDG hausse le ton et condamne les propos ethniques et divisionnistes du grand imam de Kindia. Le parti s’est prononcé ce samedi 18 aout 2108 à l’occasion de sa traditionnelle assemblée générale tenue à la minière. La formation de l’opposition a interpellé le chef de l’Etat à prendre sa responsabilité face à de telles pratiques.

Ce samedi l’assemblée générale a débuté par le titre Kania soli de Yaya Bangoura. Une musique qui fait honneur à la ville de Kindia histoire pour le parti d’apporter son soutien à Abdoulaye Bah futur maire de cette ville.

L’actuel président de la délégation spéciale a été accueilli en héros par les militants et sympathisants du parti. Au cours de la rencontre la principale formation de l’opposition par la voie de son leader à fait mention du discours ethnique du grand imam de la ville qui domine l’actualité. Selon Cellou Dalein Diallo, cette déclaration n’engage que celui qui l’a tenue.

‘’ Nous ne faisons pas de commentaire sur la déclaration d’un imam. Pour nous, c’est le chef de l’Etat directement qui est interpellé, car c’est lui qui a prêté serment de respecter et de faire respecter la constitution. Quand la paix, l’unité de la nation, la cohésion sociale sont menacées on doit entendre le président car il est le garant de la constitution’’. Barack Obama a été président aux Etats unis avec ses origines africaines, Nicolas Sarkozy a été président en France avec ses origines hongroises,

Manuel Valls est premier ministre en France avec une double nationalité. Il faut qu’on se débarrasse de ce complexe, il faut qu’on avance et qu’on se débarrasse de certaines considérations, nous sommes en 2018’’ a déploré Cellou Dalein Diallo.

Depuis la signature de l’accord sur le contentieux électoral, des mouvements de contestations sont signalés dans plusieurs localités du pays. Une situation qui n’intéresse pas L’UFDG répond son président.

’Il revient à chaque mouvance de régler ses problèmes internes cela ne nous intéresse pas, mais ne pensez pas que c’est Dubréka seulement que nous avons concédés, nous avons perdu au total 20 conseillés c’est de la foutaise qu’on nous dise que Kindia n’est pas d’accord’’.

A l’entame de la rencontre, une minute de silence a été observée en la mémoire de Koffi Ata Annan 7ème secrétaire générale de l’ONU décédé ce vendredi.

MLYansané

 

Réagir