Guinée/Voici ce que le gouvernement envisage pour les sinistrés de l’intérieur du pays

Depuis bientôt un mois, plusieurs villes du pays sont frappées par des calamités naturelles de tous ordres. Les cas les plus récents sont ceux de Gaoual, Kankan et Kouroussa ou des centaines de concessions ont été emportés par des eaux diluviennes. Interpellé sur la question par les députés, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation en même temps citoyen d’honneur de la préfecture de Gaoual n’a pu trouver de réponse satisfaisante pour faire espéré les élus du peuple d’une éventuelle aide de la part de l’Etat guinéen.

Lisez sa réponse

’’ Au même moment que je suis interpellé sur le cas de Gaoual je suis de même pour plusieurs autres séries de catastrophes survenus dans le pays. Et nous pensons que le regard doit être celui qui surplombe sur l’ensemble du territoire national et non celui d’une préfecture. Depuis janvier jusque maintenant, nous avons connu un cas d’incendie à Biasso dans Lola, dans la même ville précisément à Piné on nous a aussi signalé un cas de tornade.

Nous avons Kondianakoro dans Mandiana, encore des feus à Tinkisso et tout récemment au même moment qu’a Gaoual  on a connu des inondations à Kankan et Kouroussa dans la commune urbaine. Quelle est la réplique générale de mon département ? A travers le service national d’action humanitaire quand des catastrophes sont enregistrées partout sur le territoire national les autorités locales nous font parvenir dans un bref délai un rapport au département.

Il revient donc au service d’action humanitaire de prendre les mesures urgentes d’assistance. Dans la loi des finances rectificative qui vient d’être élaboré vous avez du comprendre que le service a du mal à faire face à toutes les interpellations sur le terrain. Il est donc opportun aujourd’hui que j’en appel à la bonne compréhension des citoyens par rapport à ce service dont le nom se passe de commentaire. Plus les ressources seront là, plus vite nous viendrons au secours des victimes de catastrophe’’. A indiqué le ministre de la décentralisation aux élus du peuple.

Comme pour dire aucune action humanitaire urgente n’est prévue par le gouvernement en faveur de ces milliers de citoyens sinistrés.

MLYansané

Réagir

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de oceanguinee.com