Assassinat d’un jeune à Mandiana : l’UFDG condamne !

Banniere CBG

L’union des forces démocratique de Guinée dénonce la crise qui secoue la Cour constitutionnelle. Au cours de son assemblée générale ordinaire ce samedi 15 août 2018, le parti s’est également prononcé sur la situation qui prévaut dans la préfecture de Mandiana. Dans sa communication, le président de l’UFDG a condamné avec la dernière énergie l’assassinat d’un citoyen de cette localité au cours de cette marche de protestation.

 « Monsieur Kèlèfa Sall reste un verrou pour le tripatuage de la Constitution. Ils n’ont même pas pris soin de lire les textes et les membres de la Cour constitutionnelle décident de le révoquer  en disant c’est nous qui t’avons élus, on te retire notre confiance. S’ils le font c’est parce qu’ils sont instrumentalisés. Soyons mobilisés pour défendre notre Constitution en défendant d’abord Kèlèfa Sall. Il faut que vous soyez prêts à organiser des manifestations si nécessaires en dénonçant cette attitude, cette manipulation de la Cour constitutionnelle par monsieur Alpha Condé », pointe du doigt Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG.

Dans son discours, le chef de file de l’opposition a condamné la mort d’un citoyen dans la préfecture de Mandiana. La victime a été tuée par balle lors d’une manifestation des jeunes leaders de cette localité.

« Notre compatriote qui a été tué par à bout portant par les forces de l’ordre hier à Mandiana. Nous condamnons énergiquement cet assassinat d’un citoyen guinéen par les forces de l’ordre dont la mission est d’assurer la sécurité de ses citoyens, ils sont devenus sources d’insécurité pour les citoyens », déplore t-il.

Le président de l’UFDG a fini par fustiger la gouvernance du régime actuel. Le désordre, les contestations internes, l’indiscipline, l’injustice ou encore les détournements de deniers publics, sont des situations qui caractérisent la fin de règne a conclut Cellou Dalein Diallo.

 

 

 

Réagir