Guinée/Détention préventive de Cheick Touré : Me Béavogui attaque l’ordonnance du juge d’instruction

Banniere CBG

Conduit à la maison centrale de Coronthie le mercredi 19 Septembre dernier où il est placé en détention préventive suite à son audition au tribunal de première instance (TPI) de Kaloum, le secrétaire général de la délégation syndicale du port autonome de Conakry (PAC), Cheick Touré, devra désormais prendre son mal en patience en attendant l’aboutissement de la procédure judiciaire.

Mais son avocat Me Salifou Béavogui trouve mal les allégations articulées contre son client contre qui pèsent des graves accusations relatives à diffamation et aux dénonciations calomnieuses portées à l’encontre du chef de l’Etat Alpha Condé et de son fils dans la concession du Port Autonome de Conakry.«  Je suis vraiment surpris que mon client soit conduit en prison pour des faits non établis… Mon client a fait des déclarations syndicales, dans le cadre de ses activités syndicales. Alors que les syndicalistes sont protégés, je pense qu’il ne méritait pas d’aller en prison », a déploré Me Salifou Béavogui que soutient que son client est  victime d’injustice.

Alors que le syndicaliste Cheick Touré aurait commis des infractions par voie de presse selon son avocat, il ne devrait pas faire l’objet d’arrestation, surtout qu’il est un député à l’Assemblée Nationale : « Je regrette encore une fois qu’un député de l’assemblée nationale soit en prison sans que son immunité parlementaire ne soit levée. C’est une violation incontestable de la constitution du pays ». « L’ordonnance de placement en détention préventive du doyen des juges d’instruction a été attaquée devant la chambre de contrôle d’instruction. D’autres procédures urgentes sont en cours pour que l’innocent recouvre rapidement sa liberté », s’est montré rassurant Me Salifou Béavogui.

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir