Guinée: « S’ils veulent passer à l’assassinat de masse, nous allons être là ce jeudi pour exprimer notre ras – le – bol… »dixit Ousmane Gaoual

Banniere CBG

Guinée – malgré le déploiement des forces de l’ordre de Défense et de sécurité sur l’axe hamdallay bambeto cosa et kagbelen, les opposants de l’actuel régime de la Guinée sont déterminés à redescendre dans la rue ce jeudi 22 novembre 2018.

Le député uninominal de Gaoual tape du point sur la table et accuse des responsables du camp présidentiel d’entretenir des troubles.
Ousmane guaul: « nous allons sortir ce jeudi, s’ils veulent nous massacrer, ils auront l’opportunité de tuer autant qu’ils voudront, de vider leurs armes sur nous, mais nous sortirons ». Et de poursuivre:
« On a suivi les extrémistes comme damaro camara, keira, kiridi Bangoura qui sont les théoriciens de toute cette barbarie qui est en train d’être préparé. Les gendarmes et policiers qui tuaient ne leur suffisent plus. Maintenant, il faut qu’ils donnent un visage réel au massacre » , accuse le parlementaire.
« S’ils veulent passer à l’assassinat de masse, nous allons être là ce jeudi pour exprimer notre ras – le – bol par apport à cette gouvernance décadente qui plonge notre pays chaque jours dans des situations inexplicables, par la volonté de ceux qui nous gouvernent et par leur incapacité à faire face aux défis de notre pays », s’insurge la patron de de la communication de L’UFDG.
Abd Akila pour oceanguinee.com
Réagir