Guinée-SLECG: du pacifisme à la violence, des enseignants brûlent des pneus dans la rue

Banniere CBG

Après avoir tenté de couper la circulation dans le quartier de gbessia, les enseignants grévistes ont lancé des ordures sur la route, pour disent-ils empêcher la circulation et réussir à paralyser la circulation.

Sous le pont de kondeboungni où les forces de l’ordre ont eu le courage de les affrontés, ces enseignants ont fait des échangent de pierres et de gaz lacrymogènes avec les forces de l’ordre.
A bonfi où ils ont été dispersé à coup de gaz lacrymogènes, les enseignants avec une colère indétectable ne comptent pas rebrousser chemin. Selon un enseignant que nous avons pu avoir dans nos micros, nous a indiqué que le président Alpha condé doit faire son entrée aujourd’hui à conakry donc, nous n’allons pas baissé les bras et il va nous entendre ce monsieur, à t-il confié à un de nos reporters.
Au moment où on quittait les lieux, les forces de l’ordre avaient réussis a rétablir l’ordre dans la cité et les activités commençaient à reprendre petit à petit.

Au delà de la poursuite de cette grève, ces enseignants exigent désormais, le départ du premier ministre Ibrahima Kassory Fofana.

« Nous demandons le départ du premier ministre qui n’est pas à la hauteur de la tâche qui lui est confiée par le président de la République », a lancer les enseignants grévistes.

 

 

Abd Akila pour oceanguinee.com
Réagir