Guinée/SLECG: Le lundi prochain à l’aéroport, tous les enseignants sont demandés

Banniere CBG

Après les propositions qui sont faites par le ministre conseiller a la présidence, Aboubacar Soumah a rappeler à Tibou Camara que leur sujet est bien précis:   <<Il est consigné dans le protocole d’accord qui a été signé depuis le 13 mars 2018 stipule l’ouverture d’un couloir de négociations autour de 8millions comme salaire de base. Je dis à M. Le ministre de l’industrie sur les 8 millions, combien le gouvernement nous propose? 

J’ai demandé la proposition concrète du gouvernement par rapport aux 8 millions. Il a dit que ces propositions là vont être faite, mais ce n’es pas facile maintenant là que le gouvernement fasse une proposition. Je lui ai fais comprendre, recensé c’est bon, la réforme de l’éducation et aussi bon. Les logements asociaux c’est bon. Mais ce que nous voulons entendre c’est de nous faire d’abord une proposition concrète sur les 8 millions. Je lui ai dis, il faut une proposition. Il est allé maintenant là rencontrer le chef de l’État >> a expliqué Aboubacar Soumah.
Pour le moment, ce qui doit amener les négociations selon les grévistes c’est la pression à la base : <<C’est pour cela j’invite tous les enseignants, parents d’élèves, et élèves et tous les amis de école, la société civile est déjà prête, le lundi à l’aéroport tous les enseignants sont demandés. Nous seront avec les forces sociales de Guinée et accompagnés de tous les amis de l’école. Que tout le monde soit là dès 6h. Quelque soit le bouclage, il faudrait que nous soyons là-bas le lundi à 6h du matin>> a lancé le secrétaire général du SLECG.
Par ailleurs, Aboubacar Soumah appelle à tous les enseignants de renforcer la position par rapport à la grève et à continuer a resserrer les rangs. Les enseignants ont fait 3 mois des grève, l’État est resté indifférent. Pour Aboubacar Soumah le ministre de l’éducation Mory Sangaré n’a fait que mentir au président de la République. <<Il ne fait que donner des fausses informations. Il a dit qu’il y a cours dans toutes les préfectures sauf Telemelè, Boffa et Boke. Il a demandé aux chefs d’établissements de faire remonter les résultats de composition et les statistiques liées au cours. Je me demande quelle statistiques? Donc si ces résultats sont pris en compte par le gouvernement qui est resté indifférent jusqu’à maintenant là, ce qu’il est complice. C’est pourquoi nous ne devons pas baissé les bras>> a-t-il souhaité.
Les DSE sont en train de tendre les papiers d’engagements préparatoires de la radiation. Aboubacar Soumah les rassure d’être tranquilles.<< Non seulement le gèle de salaire a été une violation de la loi, mais plus grâve, la radiation. Ce sont des propos d’intimidation. Personnes ne sera radiée. Je vous le dis. Et si un seul enseignant est radié tous les enseignants, nous débarqueront à la primature. Et on va nous tuer tous>> a conclut le secrétaire général du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée.
Amadou Tidiane Diallo
Réagir