Guinée : le parti de Lansana Kouyaté décide de rompre avec l’UFR de Sidya Touré

Banniere CBG

nous considérons l’UFR comme un parti qui a les mêmes pratiques que le Rpg》, c’est par ces propos que le responsable de la communication du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) de Lansana Kouyaté, François Bourouno a annoncé la décision de rompre toute collaboration avec l’union des forces républicaines (UFR).

Sur les raisons de cette décision,  il explique:《vous savez  cest quand on a voulu valider le nouveau bureau fédéral de notre parti dans la commune de Matam. On a informé les autorités à travers un courrier rédigé par notre fédération de Matam. Et à notre fort étonnement, on a vu que le maire a refusé l’organisation de cette cérémonie, en évoquant comme argument la situation qui prévaut dans le pays. Tout le monde sait qu’actuellement tous les observateurs savent que l’UFR est en train d’installer ses structures dans les quartiers de Conakry, ils n’ont jamais fait l’objet d’empêchement. Donc, si un maire UFR se livre à une telle pratique contre le PEDN, nous estimons que c’est sciemment fait, c’est pour œuvrer à isoler le PEDN, à empêcher l’évolution du PEDN sur le terrain》,dénonce t- il.

Pour finir il dit que sa formation politique ne s’inscrira pas dans la démarche du parti de l’ancien premier ministre qui consiste à associer d’autres partis politiques afin de créer un troisième bloc politique.

《Donc si un maire UFR nous fait ça, on estime qu’il n’y a aucune différence en matière de pratique dictatoriale avec l’Ufr et le Rpg. Sinon on est très avancé dans les discussions  dans le cadre d’une nouvelle alliance politique. Mais on a décidé, on ne va  pas discuter avec l’UFR donc on va rompre complètement avec cette alliance et arrêter tout contact politique》, lance Faya François Bourouno.

Réagir