commémoration de l’association des victimes du camp boiro / les familles victimes demandent justice

Banniere CBG

Vendredi, 25 Javier 2019, jour de la commémoration de l’association des victimes du camp boiro, ( A, V, C, B). Ces témoins oculaires de cet événement ont commencé la première partie au pont 8 novembre pour le dépôt d’une gerbe de fleurs au même lieu.

Tous habillé en chemise rouge, ces victimes demandent que justice soit faite accompagnant le slogan plus jamais ça.
Selon madame hawa Dramé qui fustige le fait que ses parents et d’autres guinéens  soient pendus à mort, à rappeler qu’il y a  48 ans que 4 autres personnalités et 4 fils du pays ont été pendu. << Donc nous sommes la aujourd’hui tous, pour commémorer cette date triste et tragique de notre histoire >>, à indiqué la dame dramé.
Et de poursuivre, cette dame affirme que son papa a été victime d’arrestations au régime de sékou touré. << Je suis la fille de Aliou Dramé qui a été victime, donc je suis membre à parent et je suis fière de L’A, V, C, B, et y a plusieurs membres dans cette association mais, y’a plein de gens victimes qui ne sont pas encore membres de l’association >> ,rappelle notre interlocutrice.
Plus loin,  » elle demande également que justice soit faite pour ses familles qui ont connu cet événement tragique avant de dire que ceux qui ont affiché la photo de sekou touré doivent donner d’explication pour savoir qui les a ordonné d’afficher la photo ».
Abd Akila pour océaguinée.com
Réagir