Maghreb Online Laurent Gbagbo est libre mais assigné à résidence en Europe sous des fortes pressions du Roi du Maroc et certains investisseurs Marocains (Médiapart).

Banniere CBG

Le président ivoirien Laurent Gbagbo est libre mais il serait assigné à résidence en Europe sous des fortes pressions du Roi du Maroc et certains investisseurs marocains, a rapporté samedi le site Médiapart.

« Les juges ont choisi une libération sous forme d’assignation à résidence, aussitôt interprétée par de nombreux observateurs et Ivoiriens comme étant une décision politique visant à empêcher Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé de rentrer en Côte d’Ivoire », écrit Médiapart.

« Selon plusieurs sources, il y a eu, entre le 15 janvier et le 1er février, de fortes pressions pour pousser la CPI à aller dans ce sens, venues notamment de Côte d’Ivoire et du Maroc – le roi du Maroc est proche de l’actuel pouvoir ivoirien et possède de nombreux intérêts en Côte d’Ivoire », précise la même source.

D’autre part, il y a lieu d’indiquer que le mari de la procureure de la CPI qui s’acharne sur Gbagbo et Blé Boudé, n’est autre que Philippe Bensouda, un homme d’affaires israélien d’origine marocaine qui est, selon certains sources, présenté comme un ami de longue date d’Alassane Ouattara.

source: moroccomail.fr
Réagir