Guinée: << je me sens dans l'insécurité en Guinée : Cellou Dalein Diallo

Banniere CBG
Après cette répression violente envers le chef de file de l’opposition Républicaine, Cellou Dalein Diallo président de l’UFDG (Union des forces démocratiques de Guinée) n’a pas manqué d’être devant la presse pour expliquer sa mésaventure dans le pays D’Alpha condé. Alors qu’il se rendait au siège de son parti, le chef de file de l’opposition déclare qu’il est hors de question d’abdiquer.

Pour lui, << La lutte politique que nous menons, c’est pour l’avènement d’une vraie démocratie. On est avec une dictature qui devient fasciste >>, a rassuré l’ancien Premier ministre sous une déception incontrôlée contre le régime condé.

A ceux qui tentent de l’intimider, Dalein catapulte un message lucide : << Qu’ils se détrompent, parce que je suis un homme déterminé à conduire ce combat, quel que soit ce qui peut arriver >>.

<<Je me sens en insécurité dans ce pays, mais je m’en fous’’, a insisté le dirigeant de l’UFDG, principale formation politique d’opposition, qui rappelle à ses détracteurs qu’il ne courbera pas l’échine. Car, a-t-il dit, ‘’j’ai décidé de vouer ma vie pour l’avènement d’une société plus juste dans notre pays. Je continuerai, tant que je vis, ce combat >>.

Il faut rappeler de passage que notre reporter Abd Akila à été victime de cette même répression barbare, indécente de la part des forces de l’ordre de sécurité tout en lui blessant sur la tête.
Abd Akila pour océanguinee.com
Réagir