Guinée/ de la frustration et de la morosité chez les victimes de déguerpissement à kipé 2

Banniere CBG
Où nous allons partir, comment allons nous vivre? Eh Dieu! Tels sont entre autres les crient de coeur de ces familles victimes envers les casseurs et au gouvernement d’Alpha condé.
Après Kaporo-rails et soloprimo, les hommes d’Ibrahima kourouma, ministre de la ville et de l’aménagement du territoire ont débarqué ce mardi 12 mars 2019 dans la zone kipé 2 où les casses ont commencé sous une pluie battante d’une haute surveillance sécuritaire.

Après avoir été déboutés par la justice, les habitants de Kipé 2 rejoignent la maison de frustration des victimes de déguerpissement à Conakry sous le règne d’Alpha Condé, qui a un moment avait fait une déclaration ambitieuse à l’endroit de ces habitants lors d’une visite pour leur consolé. Kipé2 zone située dans la commune de Ratoma est en ce moment sous un délaissement catastrophique.

Alors que les bulldozers, les Caterpillars et d’autres engins lourds se rivalisent dans l’argot dans la casse piteuse des maisons, certains citoyens se précipitent pour sauver quelques biens, à constaté océanguinee.com à travers un de ses reporters.

Le gouvernement d’Alpha condé engagé à une vaste opération de récupération de certains domaines appartenant à l’Etat depuis quelques mois. Il faut noter que cette action est vivement critiquée par l’opposition, la société civile et une partie de la population  guinéenne. Le plus déplore est le non dédommagement et des mesures d’accompagnements des victimes.

Ces victimes sont livrées à elles-mêmes, sans assistance technique salutaire. Plusieurs d’entres elles dorment à la belle étoile. D’autres dorment devant les boutiques, d’autres devant leurs anciennes demeure. Mais selon nos informations, ils sont empêchés par des forces de l’ordre et de sécurité qui par ailleurs n’acceptent point qu’ils dorment sur les lieux.
Abd Akila pour océanguinee.com
Réagir