Nouvelle menace de grève du SLECG: 《 ça ne nous inquiète pas au SNE》,réagit Michel Pépé Balamou

Banniere CBG

L’opération de recensement des fonctionnaires enseignants lancée en grande pompe à Conakry a été bouclée la semaine dernière pour la zone de Conakry.

Le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), dénonçant l’imixion du ministre Abdoulaye Yero Baldé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique menace de déclencher une nouvelle grève dans le secteur de l’éducation.

Au Syndicat national de l’éducation, ça ne fait ni chaud ni froid selon le secrétaire général de la structure.

《Ça nous inquiète pas parce que c’est un droit constitutionnel, le droit à la grève, si le SLECG sent que les points de revendications tels que portés dans le protocoles d’accord du 10 janvier dernier ne sont pas respectés, il a le plein droit de se faire entendre comme nous aussi au SNE nous avons le droit de nous faire entendre si seulement si, ce recensement la se termine et qu’on constate qu’il y a des règlements de comptes contre certains de nos enseignants》, réagit-il.

Michel Pépé Balamou a fini par en appelé à la sagacité des autorités en charge de l’éducation à trouver vite une solution pour le bien de l’école guinéenne.

Réagir