Urgent/Clash au FNDC: Kaman Gogana, un des membres fondateurs démissionne (Copie lettre)

Banniere CBG

Dans une longue lettre postée sur sa page intitulée « Ma destitution ou ma démission au sein du F.N.D..C ? », ce membre fondateur du Front national pour la défense de la Constitution a expliqué les raison de son depart à seulement moins de deux(2) semaines de la création de ce front.

Lisez…

J’ai vraiment sollicité orienter le débat public sur cette sempiternelle question constitutionnelle dans but d’équilibrer les positions.

J’attends que Lamine Guirrassy me donne la parole dans la radio de la liberté, de démocratie et de l’égalité.

Ce jour là le peuple sera orienté. On a toujours entendu les mêmes discours, des mêmes hommes politiques . Nous voulons orienter les réflexions par l’activation de la conscience populaire autour d’une logique transversale.

Je déplore le fait que le droit de réponse, le principe du contradictoire ne m’ont pas été accordés. Je me sens vraiment lésé mais un jour justice me sera faite…

Aujourd’hui aucune analyste ne pose la problématique de l’efficacité de l’État dans la pratique constitutionnelle actuelle ?

Pour tout patriote, entre une loi stagnante rendant l’État inefficace une loi changeante efficace qu’est-ce qui prime ?

Aujourd’hui je suis persuadé que les raisons de la suspension de mes activités au F.N.D.C sont méconnues par certains, parcequ’ils limitent leur analyse sur la personne d’Alpha et non sur le peuple.

J’ai donc envie de dire que les valeurs que je défendaient son inhérentes aux valeurs de la République mais je n’ai pas compris les raisons réelles pour lesquelles il fallait associer notre noble combat à celui des politiques qui ont d’une manière ou d’une autre contribué au retard de ce pays.

J’ai voulu une calebasse saine avec un contenu sain, conservé par des personnes saines . Le C.P.R( Citoyens Pour La République ) dont j’ai été membre fondateur a toujours été composé de jeunes conscients de la gravité des problémes qui entravent leur épanouissement. Mais les démarches du CPR doivent être claires, les buts bien définis et le mode opératoire consensuellement préétablis. Je n’ai pas voulu mélanger mon combat républicain à celui des hommes politiques sans repères qui ont pillés les ressources de notre pays. Le F.N.D.C est un front dont les personnes qui le pilotent sont de la même générations que les voleurs du pays. Je suivais les philosophies de Monsieur Sano, je trouvais en lui assez de choses communes, en lui je devinais un avenir radieux. Mais jamais je n’ai imaginé me trouver dans la même bataille que les vieux crocodiles qui ont hypothequé l’avenir de la jeunesse.

Je trouve une incohérence entre le rejet d’une constitution et l’exercice d’un mandat périmé. Si ces Leaders politiques aiment le peuple, dites leurs d’exiger l’organisation des élections législatives ou de refuser de sieger.

Je ne suis pas fou. Je sais ce que je veux et ce que mon peuple veut. Je n’ai pas trahi c’est plutôt le front qui m’a trahi.

Je sais que plusieurs réunions au sein du front donnant lieu à ma destitution ouvre la porte à ma nouvelle orientation politique ou apolitique. Ce qui est sûr, le peuple sera au cœur de mon combat.

Je sais aussi que la procédure conduisant à ma destitution a été manifestement irrégulière. Ndr peu importe …

J’ai été très discret et resterai discret, je reste imperturbable par les menaces, les injures et réceptifs aux conseils ainsi qu’aux différentes propositions de ceux qui connaissent vraiment ce que la nation veut.

Kamano Gogana Konomou

Réagir