Sociétés minières : ces chiffres exaltants de la CBG dans la gestion des impacts sociaux 

Banniere CBG

Au cours de la deuxième journée du symposium mines Guinée qui a ouvert ses portes à Conakry, le directeur général de la Compagnie des Bauxite de Guinée a fait une communication de haute gamme sur la gestion des impacts sociaux des sociétés minières en Guinée : de la bauxite à l’Aluminium et la gestion des impacts environnementaux.

Souleymane Traoré, n’est pas allé au dos de la cuillère pour étaler les efforts consentis par sa compagnie dans ce sens.

« les chiffres clés en termes du social de la CBG en fin 2018, nous avons 2 .300 employés contractuels, plus de 3 000 employés sous-traitants et dans le cadre des différents projets que nous avons sur deux ans, nous avons pu créer 2 500 emplois. C’est-à-dire, notre projet d’extension des installations et des capacités techniques de l’usine. Il faut aussi savoir qu’en 2018, la CBG a généré directement un revenu de plus de 130 millions de dollars à l’Etat », indique t-il face à un public bon enfant à l’hôtel Sheraton.

Dans sa brillante communication, le Directeur général de cette société mixte a également campé sur le déplacement des habitants du village de Hamdallaye qui, dira t- il, ont accepté se déplacer pour cause d’exploitation minière.

«Il faut dire dans l’ensemble qu’il y a eu 576 habitants qui ont été impactés. Dans le processus de consultation nous avons obtenu un accord. Ces habitants après qu’il y ait eu accord, ont accepté d’être déplacés », a déclaré Souleymane Traoré.

Pour finir son intervention par rapport à la gestion des impacts sociaux, le Directeur général de la Compagnie de Bauxite de Guinée, Souleymane Traoré a dégagé la particularité de son entreprise qui, selon lui fait de cette question l’unes de ces priorités.

Réagir