Guinée/Loi sur la polygamie: « nous ne sommes pas d’accord et nous ne serions jamais d’accord» Dixit L’imam Mamadou Saliou Camara

Banniere CBG

Elhadj Mamadou Saliou Camara, premier imam de la grande mosquée de Conakry (Fayçal) se dit être déçu de l’attitude des députés Guinéens.

Suivez sa réaction

« Je suis très désolé d’entendre un groupe de députés musulmans car 80% des députés guinéens sont musulmans. Mais nous ne sommes pas d’accord et nous ne serions jamais d’accord avec cette loi, car la Guinée n’est pas un pays musulman, ni un pays chrétien ou bouddhiste, mais un pays laïc. On a beaucoup de chrétiens en Guinée et dans la religion chrétienne, il ya un groupe de femmes qu’on appelle sœurs et mères qui ne se marient pas.

Tout le monde sait que cela est humain, si tout le monde refuse de se marier est ce que l’humanité va continuer ? Impossible, aucune loi ne s’est penchée sur ce fait en Guinée.
Les prêtres ne se marient pas, si les députés guinéens sont là pour voter la loi contre ce que notre religion nous a accordé….

Si tous les hommes disent qu’ils ne prendront qu’une seule femme, les autres seront abandonnées, elles iront dans les hôtels et d’autres seront des bandits. Il y a combien de grands fonctionnaires aujourd’hui à Conakry qui a une seule femme et qui a abandonné sa femme et ses enfants à cause des petites filles qui sont dans la ville ? Il y en a certains (Fonctionnaires ndlr) qui ne rentrent pas chez eux sauf après trois heures du matin.

En plus, ces fonctionnaires rentrent à la maison en position de guerre contre sa seule femme qui est à la maison. Il ya combien de fonctionnaires qui ont abandonné leur famille pour courir derrière les filles dans la ville (…)

L’islam n’a pas forcé quelqu’un d’épouser plusieurs femmes, mais il l’autorise la limite de quatre (4) femmes. Informer la première ou la deuxième, mais pas forcément son accord pour épouser une autre.

La femme, on l’accorde du respect car c’est- elle qui est venue en première position et on la respecte dans ce cadre, mais on ne peut pas dire que si elle n’est pas d’accord, le mariage ne peut pas avoir lieu.

Sur cela, je le répète, nous ne serons pas d’accord et nous ne serons jamais d’accord.

On peut dire à M. le Président de la République de bien regarder cette loi avant de la confirmer. Il faut qu’il sache que la Guinée compte 95% de musulmans. Si le pays n’est pas islamique, le peuple est musulman et sur ce, on ne peut pas toujours voter une loi contre la recommandation divine. Nous ne serons pas d’accord, nous, nous allons faire la polygamie.

Réagir