Ibrahima Kassory Fofana face à la presse : 《je dis oui à une nouvelle constitution et doublement》

Banniere CBG

Le Premier ministre était face à la presse ce mercredi dans un réceptif hôtelier de la place comme annoncé dans l’un de nos précédents article pour dresser le bilan des un an de son gouvernement.

Dans son grand oral, Ibrahima Kassory Fofana a salué les efforts de son équipe dans les domaines de l’emploi, des routes et de l’économie. Il n’a pas manqué de rappeler que beaucoup reste à faire dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations.

Répondant à la question d’un journaliste sur l’actualité brûlante concernant l’adoption d’une nouvelle constitution, le Premier ministre dévoilé clairement la position de son gouvernement. Il n’a pas hésité à déclarer être favorable à l’élaboration d’une nouvelle loi fondamentale qui sera dit-il soumise à l’approbation du peuple par voie référendaire.

Dans sa réponse, le premier ministre affirme ceci:《En tant que citoyen, je vais vous donner ma position. Ensuite, je viendrai à celle de chef du gouvernement. En tant que citoyen, je paraphrase le Pr. Zobgelémou, on ne peut pas défendre une constitution en la violant. Le débat en cours donne l’impression que les uns et autres violent déjà la constitution》déclare-t-il.

Kassory Fofana ajoute : 《Il m’est arrivé de poser la question, pas plus tard que la semaine dernière, au gouvernement en invitant chaque ministre à se prononcer sur le principe du oui ou non d’une nouvelle constitution. La réponse est unanime. Il n’y a pas de doutes》, indique le Premier ministre.

Plus loin il lève le coin du voile en ces termes :《en que citoyen, je dis oui à une nouvelle constitution et en tant que chef du gouvernement, je dis oui. Donc, je dis doublement oui》, dira le locataire du palais de la colombe.

A rappeler que cette conférence de presse a connue la présence de la quasi-totalité des membres de son gouvernement.

Réagir