Aéroport international de G’bessia-Conakry : le directeur général apporte des explications sur l’incident survenu entre Cellou Dalein et lui

Banniere CBG

Intervenu dans l’émission des grandes gueules de nos confrères d’Espace FM, le directeur général de l’aéroport international Gbessia-Conakry est revenu sur l’incident  survenu hier mercredi 12 juin entre lui et l’équipe de Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition guinéenne à propos  de l’accès au parking VIP du véhicule de ce dernier.

Selon Sékou Maï Diarra, l’interdiction d’accès au parking VIP tous les véhicules personnels est une décision des autorités de la SOGEAC (Société de Gestion de l’Aéroport de Conakry).

A l’en croire, Seuls les véhicules administratifs et diplomatiques seraient désormais autorisés à accédés à cet endroit.  

Lisez plutôt les explications de Sékou Maï Diarra, directeur général de l’aéroport international Gbessia-Conakry.

<<Ce qui se passe à l’aéroport n’est pas normal. Il y a trop de pagailles. Tout le monde se fait important et exige l’accès au parking et à la salle VIP réservés aux chefs de l’Etat, aux ministres, aux diplomates, aux chefs d’état major, aux présidents des Institutions, aux corps consulaires…Mais pour hier, Cellou Dalein était venu à bord d’un véhicule immatriculé : RC. Juste le temps de voir, ses gardes de corps sortent pour crier en demandant de laisser automatiquement le cortège passer et stationner sur le parking VIP…Et ceci dans un ton qui frise l’arrogance…Cellou aussi en appui à ses gardes de corps surexcités, a lancé : « c’est le président de la République qui vous a donné l’ordre de me bloquer et m’empêcher d’aller où je veux ? ». Un député, dont je ne connais pas le nom, est même sorti pour me poser la question sur un ton inapproprié….J’ai calmement répondu que je suis le directeur général de l’aéroport. J’ai le droit d’être vigilant et prudent. C’est là, je crois, il y a eu, l’incompréhension…Et tenez vous bien ! Cellou se déplace avec un cortège de 5  à 6 véhicules  remplis avec des cris….Il y a trop de pagailles à l’aéroport…Et nous voulons y mettre de l’ordre. Il faut que les Guinéens changent ! Ce qui se passe ici, ça ne se passe dans aucun aéroport. J’étais tout récemment à Paris et j’ai vu comment ça se passe là-bas. Il n’y a pas de parking VIP. Désormais, un plan de sécurité sera mis en place avec des macarons. Et d’ailleurs, je vous apprends que même la présidente du Conseil Economique et Social, Rabiatou Serah Diallo a été bloquée ici ainsi que Martine Condé de la Haute Autorité de la Communication. Celles-ci n’ont pas autant crié ! Et il faut que cela s’arrête ! Nous allons réorganiser l’aéroport. Notre aéroport a enregistré à un moment donné la présence des Libanais, des Chinois…Dans la salle de VIP. N’importe qui avait accès à cette salle. Il n’y avait pas de places pour nos autorités. »

Transcrit par Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir