FNDC: Après Bantama Sow, Damaro Camara appelle à traquer Sekou Koundouno et Cie

Banniere CBG

Vers l’adoption d’une nouvelle Constitution en Guinée : le président de la majorité présidentielle à l’assemblée nationale appelle à traquer des membres du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), car selon lui ces derniers ne sont pas adeptes de la démocratie proprement dite.

Nous devons les traquer jusque dans leur dernier retranchement. Ce ne sont pas des démocrates. Ils empêchent le peuple de s’exprimer. Pour ce front, on ne doit même pas avoir ni de constitution, ni de référendum》,affirme Amadou Damaro Camara ce jeudi sur les antennes de Espace Fm.

Plus loin il ajoute: 《ces membres de ce fameux front disent qu’ils sont le peuple, ils ne veulent même pas qu’on consulte ce peuple-là. Parce qu’il aurait déjà été consulté en 2010 (…). Ils disent qu’il n’y aura même pas de consultation du peuple. Mais qui ils sont ?》, s’interroge le députédu RPG Arc-en-ciel.

Outre Amadou Damaro Camara, rappelons que samedi dernier lors de l’assemblée générale du parti présidentiel, c’est le ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow qui avait tenu les mêmes discours et appelant à traquer Sekou Koundouno et Cie.

Réagir