Labé: une jeune fille victime de viol, deux(2) hommes en uniforme pointés du doigt

Banniere CBG

Une jeune fille a été victime de viol dans la nuit du lundi à mardi 11 juin 2019 au quartier Tata, commune urbaine de Labé.

La victime accuse deux agents notamment un militaire et un gendarme. Selon elle, c’est vers l’aéroport que les deux hommes ont abusé d’elle.

« J’étais sur une moto, dès que je suis descendue ; Mohamed Camara m’a interpellée ; il m’a demandé où se trouve mon petit ami, je lui ai dit que je ne sais pas. Il m’a dit que tant qu’il ne retrouve pas mon petit ami, il ne va pas me laisser. Son ami, un gendarme qui était à côté, et lui, m’ont dit de monter sur leur moto. Je croyais qu’ils m’amenaient au commissariat pour pouvoir mettre main sur mon petit ami, mais dès que nous sommes arrivés vers l’aéroport, ils ont changé de trajet. Ils m’ont envoyé dans un endroit isolé, ils m’ont battu et violé… » explique-t-elle sous le couvert de l’anonymat.

Mohamed Camara, le principal accusé, serait un prisonnier. Le commandant du camp militaire dit ne pas être au courant de sa libération, mais promet cependant que des enquêtes seront ouvertes pour apporter la lumière à cette affaire.

Ces derniers temps, les cas de viols sont devenus récurrents en Guinée. Plusieurs observateurs pensent que cela est dû à la négligence des autorités compétentes.

Réagir