2ème édition de Motivation Day en Guinée: des jeunes à l’école de l’entreprenariat et du leadership !

Banniere CBG

La deuxième édition de Motivation Day dénommée ‘‘réveil des consciences’ a eu lieu ce samedi 22  juin à l’hôtel de KaloumElle a été initiée par l’institution de formation ‘‘Ma Chance’’. Cela, pour renforcer les capacités intellectuelles des jeunes à travers des échanges d’expériences afin de les inciter à entreprendre et devenir leaders dans leur domaine d’activité

 

Selon Abou Nabé, coordinateur général de Ma Chance,  institution initiatrice de l’activité :  « l’objectif de la motivation Day c’est d’amener jeunes, les pousser à faire ce qu’ils veulent pour leur permettre de prendre conscience de leur état, réveiller leur potentiel et aller vers l’action pour créer et jouir des opportunités »Parce que poursuit-il, « tout jeune guinéen a un potentiel inné en lui. Mais, le problème c’est comment identifier ce potentiel et le mettre en application ». 

 

« C’est pourquoi nous avons pensez à mettre quelque chose en place à travers cette édition pour toucher au minimum 360 jeunes  plus des personnes que nous considérons comme modèles de réussite  pour partager leurs expériences. Nous voulons inciter les jeunes à entreprendre pour être utile à leur famille, leur communauté mais aussi à leur pays, parce que l’Etat ne peut pas employer tout le monde », a-t-il expliqué.

 

Sur ce, il lance un appel aux autorités : « nous demandons à l’Etat d’accompagner cette activité qui se veut incontournable dans le processus de développement de la Guinée. Parce qu’un entrepreneur est quelqu’un qui est utile à tout le monde ». 

Dans ses témoignages, Aboubacar Kadja BaldéPDG d’une entreprise de construction et de rénovation évoque l’expertise qu’il a acquise avec motivation Day : « Motivation Day c’est une session que j’ai suivie l’année passée. Je n’arrivais pas à entreprendre, j’avais des blocus dans ma tête, mais avec les cours que j’ai suivis auprès de Motivation Day, j’ai compris que l’on peut entreprendre avec Zéro franc. Donc, j’invite tous les jeunes d’assister à la motivation Day pour matérialiser leurs idées ou rêves ». 

 

De leur côté, les panelistes ont partagé leurs expériences avec les participants. Dans sa contribution, Boubacar Barry, conseiller juridique de l’organisation, laisse entendre que tout le monde ne peut être entrepreneur. Mais a-t-il confiéceux qui deviennent entrepreneurs  parviennent à créer des emplois.

 

« Entreprendre pour entreprendre c’est aller à l’échec. Pour entreprendre, il faut douter, renoncer à beaucoup de chose et persévérer », a-t-il conseillé.  

A en croire le second paneliste, le rêve est le fondement de l’entreprenariat : « soyez des rêveurs. Rêver juste, défier vos parents et vos amis. Ne laissez personne abimer votre rêve. N’importe qui peut devenir meilleur entrepreneur au monde, il suffit juste d’entretenir sa petite flamme. Si vous voulez que l’entreprise survive, devez leaderLa vallée de la mort existe mais, ne mourrez pas facilement. Faites une étude de marché pour vous mieux vous planter »déclaré Montaga Keita, inventeur et PDG de Tulipindustrie 

 

«  Il faut aimer son pays et son continent. Il ne faut pas travailler pour l’argent, l’argent n’est pas le butIl faut réveiller ce qu’on a en soi, la flamme que nous avons à l’intérieur de nous .Le message que j’ai eu pour ces jeunes, c’est de leur dire réveillez-vous. Puisque ce monde nous appartient… », a ajouté cejeune entrepreneur. 

 

Emis par des témoignages et la projection des vidéos, les participants ont apprécié les échanges et décidé de matérialiser le contenu de la formation.

A signaler que cette édition a connu la participation de plusieurs personnalités venues échanger leur expérience avec les jeunes. 

 

Thierno Amadou Oury BALDE 

 

Réagir