Referendum constitutionnel : Sidya Touré fustige le régime Condé

Banniere CBG

« Le  Président de la République a pris acte de la volonté librement exprimée par la totalité de membres du Gouvernement de s’inscrire résolument dans la dynamique du Référendum pour une nouvelle constitution reflétant l’aspiration légitime du Peuple de Guinée à se doter d’institutions et de lois plus adaptées à l’évolution de la situation socio-économique ». 

Ce compte-rendu du conseil des ministres le jeudi dernier continue de susciter des réactions dans l’arène politique nationale.

Pour Sidya Touré, président de l’UFR, les membres du gouvernement guinéen n’ont exprimé que la volonté de leur Chef et non celle du peuple.

A en croire l’ancien haut représentant du chef de l’Etat, les ministres de la république ont préféré la continuité que l’alternance démocratique.  

« Que veut dire la volonté librement exprimée par la totalité des membres du gouvernement ? Les ministres ne sont que des hauts fonctionnaires nommés par décret. A ce titre ils expriment la volonté de leur chef, sinon on fait comme Cheick Sako, on démissionne », a martelé Sidya Touré.

Si tout laisse à croire que l’on s’achemine vers un referendum constitutionnel pour offrir au chef de l’Etat une nouvelle mandature, la société civile et l’opposition poursuivent leurs activités pour freiner la lutte des promoteurs d’un troisième mandat.

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir