Kindia: une vingtaine d’acteurs de la santé statuent sur l’élaboration d’un plan de communication sur les risques épidémiques

Banniere CBG

Cette rencontre d’échange qui s’étend sur 5 jours est l’initiative de l’organisation internationale pour les migrants et le gouvernement guinéen, ce financement de l’Etat américain. Pourquoi l’initiative le coordinateur de la santé publique de l’OIM docteur Wan explique :<< nous avons convié tous les acteurs de la protection civile et de la sécurité de la république de guinée envie de doter le ministère de la sécurité et de la protection d’un plan de la communication de risque qui sera en rimé au niveau des risques épidémiques>>.

En présidant des travaux d’ouvertures, le secrétaire général du ministère de la sécurité et de la protection civile Nawa Damey souligne que <<  le plan de la communication soit élaboré afin que dorénavant  si malheureusement ont étaient confronté à ce genre de figures qu’on puisse prendre des dispositions en matière de communication       pour que la réaction soit plus propre et que les dégâts soient limités>>.

Pour Sory II Keira chef de département communication et mobilisation à l’agence national de sécurité sanitaire, il faut une collaboration entre les services << nous devons faire en sorte que dans le plan, les activités qui reviennent au ministère de la santé soient connues davantage et la coordination qui doit êtres faites entre ce département et les autres notamment le ministère de la sante soit établi >>.

Après l’élaboration de ce plan de communication, le ministère de sécurité procédera à la validation.

 

Réagir