Protection des personnes atteintes d’albinisme : La FONDASI à la rencontre des élus locaux !

Banniere CBG

« Les défis de la protection des droits des albinos en Guinée ». Ceci était le thème d’une activité de sensibilisation organisée ce mercredi 3 juillet à la mairie de Dixinn par la Fondation pour le secours et l’intégration sociale des Albinos (FONDA S.IA).

A travers cette activité, la FONDASIA entend impliquer les autorités locales à la lutte contre la discrimination des albinos pour faire valoir leurs droits et libertés fondamentaux. C’est pour quoi elle a échangé avec les élus locaux autour de la conception de l’albinisme et les défis qui interpellent les autorités sur la protection des albinos avant de projeter une vidéo documentaire à cet effet.  

D’après Dr Morlaye Camara, président de la Fondation pour le Secours et l’Intégration Sociale des Albinos, il ya de quoi se réjouir dans cette bataille desensibilisation : « la rencontre est une sorte de plaidoyer auprès des autorités locales, religieuses et communale afin qu’elles puissent intervenir auprès des autorités supérieures en faveur de la communication de la loi relative à la protection et la défense des droits des albinos en Guinée ».

Le mois de mai passé a-t-il rappelé, « l’avant projet de loi a été approuvé par le gouvernement qui a autorisé au ministre de l’action sociale en conseil des ministres de  transmettre le texte à l’assemblée nationale afin de l’étudier du point de vue législation et le renvoyé à la présidence de la république pour sa correction. Nous avons couru derrière notre partenaire, c’est-à-dire,  le ministère de l’action sociale qui a accepté toutes les collaborations avec l’appui des institutions comme le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme et OSIWA qui nous assiste financièrement et matériellement pour que le projet soit à l’assemblée afin d’être adopté ».

« Nous sollicitons que chacun intervienne en fonction de ce qu’il est et ce qu’il a auprès des pouvoirs publics chargé d’étudier, d’adopter et promulguer  ce projet de loi. Nous voulons que chacun contribue à la lutte contre la discrimination et la ségrégation des albinos en Guinée », a plaidé Dr Morlaye Camara.  Représentant OSIWA à cette rencontre, Abdourahmane Diallo dira qu’i Il faut que l’on change la perception des citoyens à l’endroit des albinos.

« Pour nous OSIWA, nous accompagnons ce projet pour renforcer notre intervention dans le domaine du respect des droits de l’Homme en Guinée.  Puisque les albinos est un groupe vulnérable qu’il faut accompagner. s. Les couches vulnérables constituent une priorité pour OSIWA. Nous sommes un partenaire de l’Etat, de la société civile mais aussi des groupes vulnérables pour la promotion des droits de l’Homme en Guinée», a indiqué le coordinateur du programme bureau OSIWA-Conakry.

Puis ajoute-t-il, « les élus locaux aussi ont un rôle majeur à jouer dans cette activité de sensibilisation en tant que des leaders d’opinions ».

A l’image d’Abdoulaye Camara, président du conseil de quartier Landreya, les participants s’engagent à transmettre le message à leur entourage : « nous sommes vraiment satisfaits de la rencontre. Nous irons faire des rencontres avec les imams, les sages, les femmes sur le terrain pour qu’on les informe réellement ce qui est un albinos. Parce que les albinos sont victimes de stigmatisation et de marginalisation. Nous allons sensibiliser nos citoyens pour qu’ils puissent savoir que cette couche vulnérable est égale aux autres et doit bénéficier de tous les droits ».  

A rappeler que depuis sa naissance en 1999 , la Fondation pour le Secours et l’Intégration Sociale des Albinos (FONDASIA) œuvre pour le bien être des personnes atteintes d’albinisme en luttant contre toutes les formes de discrimination et de ségrégation ainsi que les abus dont elles sont victimes dans leurs communautés respectives.  

 

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir