Guinée/Vol de carburant : plusieurs travailleurs de l’EDG de Kankan condamnés

Banniere CBG

Le tribunal de première instance de Kankan a reconnu coupable de vol et complicité de vol de carburant le mardi 23 juillet 2019, plusieurs travailleursd’EDG à Kankan. Il s’agit de Lancinè Traoré, Ansoumane Damaro Camara (ndlr, directeur de la centrale de l’EDG à Kankan), Lancinè Koma Traoré, Mory Kanté, Bangaly Doumbouya et 13 autres prévenus en fuite. Ils ont été condamnés à de peines allant de 2 à 10 ans d’emprisonnement.

Avant que le verdict ne tombe, les parties au procès se sont fait entendre publiquement et contradictoirement pour aboutir aux réquisitions et plaidoiries.  Dans ses réquisitions, le procureur de la République près le tribunal de première instance de Kankan, Aly Touré, a demandé au tribunal de retenir les prévenus dans les liens de la culpabilité. Sur ce, le parquet requiert 10 ans d’emprisonnement contre Lancinè Traoré et les treize autres qui sont en fuite, et 3 ans d’emprisonnement contre trois prévenus ayant comparu.

En outre,   le procureur a demandé la relaxe pure et simple de Bangaly Doumbouya qui, selon lui était en congé à Conakry au moment faits.

De son côté, l’avocat de la défense Me Mohamed II Kourouma,  a déploré d’abord ce qu’il qualifie de poursuites sélectives de la part du ministère public, mais aussi et surtout le manque de preuves contre la plupart des prévenus avant de demander au tribunal de renvoyer quatre des cinq prévenus aux fins de poursuite et de condamner Lancinè Traoré un an d’emprisonnement assorti de sursis.

Finalementla juridiction a reconnu tous les prévenus, excepté Bangaly Doumbouya, coupables des faits de vol, coups et blessures volontaires et complicité de vol et de recel.

Pour la répression, le tribunal a condamné Lancinè Traoré et les 13 qui sont en fuite à 10 ans d’emprisonnement et au payement de 2 millions de francs guinéens d’amende. Ansoumane Damaro Camara le directeur de la centrale, Lancinè Koma Traoré et Mory Kanté ont écopé chacun de 2 ans d’emprisonnent et le payement de 500 mille francs d’amende alors que Bangaly Doumbouya a été relaxé.

Thierno Amadou Oury BALDE

Réagir