Alpha Condé sort de ses dissimulations : « les États-Unis ont eu déjà 27 constitutions »

Banniere CBG

Dans le cadre du projet d’adoption d’une nouvelle constitution, le président de la République a déjà demandé au Premier ministre d’entamer des consultations nationales. 

Alpha Condé en séjour aux États-Unis, a accordé un entretien à nos confrères de VOA Afrique. Le président guinéen comme d’habitude partout où l’occasion se présente, laisse le flou sur le projet de nouvelle constitution. 

« Les États-Unis ont eu déjà 27 constitutions. Le monde évolue. C’est normal de comprendre ce que le peuple veut. Ça n’a rien à voir avec une élection. C’est de voir est-ce qu’aujourd’hui les conditions sont remplies en Guinée pour la protection des enfants, (….) », a-t-il indiqué.

Il précise qu’il n’est pas venu aux Etats-Unis pour discuter politique.

« Je suis venu pour des affaires. La Guinée est un pays souverain qui l’a démontré en votant Non en 58. La Guinée tient à sa souveraineté, à son indépendance. Les problèmes guinéens se discutent en Guinée et non pas à l’extérieur », a coupé court le locataire de Sékhoutoureya

Akila Soumah pour oceanguinee.com 

Réagir