Consultation sur la révision constitutionnelle : l’opposition plurielle divisée sur la question

Banniere CBG

L’adversité politique en Guinée ne concerne pas la mouvance, mais elle concerne l’opposition divisée par faute de guerre d’égaux.

Ce lundi 16 septembre 2019, l’opposition républicaine, la convergence de l’opposition (COD) et d’autres partis politiques non membres de ces structures se sont retrouvés pour échanger sur deux sujets d’actualité en Guinée. 

Le premier point concernait  la tenue des élections législatives en 2019 et le second  faisait cas des consultations en cours par le locataire du palais de la colombe, Kassory Fofana,. Sur ce dernier point, les leaders de l’opposition plurielle sont restés sans solution et une division a vite été constatée. 

«Le premier point était relatif à l’invitation qui a été faite par le président de la République d’instaurer des consultations. Nous avons débattu mais à titre informel. Le second sujet c’était d’expliquer ce est qui  est en train de se passer à la CENI qui  tend à ce qu’on réduise tous les délais pour satisfaire à la demande d’Alpha Condé d’organiser les élections en 2019.  Alors que la CENI est sensée être une structure indépendante et qui obéi à des lois de la République qui ne peuvent pas permettre disons d’organiser les élections à cette date là», a expliqué Sidya Touré au sortir de cette rencontre. 

Par ailleurs, le président de l’UFR  a annoncé qu’une conférence de presse  sera organisée dans les 48 heures qui suivent pour déterminer leur position à la consultation en cours. 

Akila Soumah 

Réagir