Pita : Lutte contre l’insécurité, une préoccupation majeure du conseil communal de Bantignel

Banniere CBG

Meurtres, viols, vol à main armée, vente et consommation de stupéfiants, vol de bétails et de petits ruminants. Sont entre autres maux dont vivent les citoyens de la Sous-préfectures de Bantignel dans la préfecture de Pita ces dernières années.Alors que la commune rurale ne dispose que d’un policier pour de plus de 15 800  habitants.

Pour inverser cette tendance, le conseil communal appuyer par les autorités met en place une garde communale composée de 11 personnes.

Selon Mamadou Lamarana Barry, alias Kay, conseiller communal et président de la commission sécurité, la sécurité des personnes et de leurs biens constituent une des priorités pour la mairie. C’est pour quoi, affirme-t-il, dès leur installation à la tête de la commune rurale en octobre 2018 ils ont mis en place des commissions au sein du conseil communal. Lui étant désigné à la tête de la commission sécurité.

M. Barry soutient avoir engagé toute suite ces collègues membres de la commissions accompagné de personnes ressources résidents et ressortissants à la réflexion sur les voies et moyens pour lutter efficacement contre l’insécurité. D’après lui, cette réflexion a abouti à la décision de la mise en place d’une garde communale avec l’appui des autorités sous-préfectorales et préfectorales.

« Nous avons d’abord consulté le commissaire central de Pita qui nous a indiqué la voie à suivre. Ensuite nous avons demandé à chacun des 11 districts de fournir une liste de deux personnes au moins avec des critères objectifs bien définis pour composer la garde communale. Nous avons eu au total 26personnes auxquelles nous avons soumis un test oral et physique avec l’aide du commissaire central. Au finish, nous avons retenus 11 personnes » explique M. Barry qui précise que cette activité a été financée sur fonds propre.

Ces 11 personnes, poursuit-il, ont suivi une formation avec le commissaire central pendant 7 jours et la commune a trouvé quelques équipements notamment l’uniforme, les chaussures, des menottes. C’est ainsi qu’une cérémonie officielle d’installation a été organisée, le 20 juillet 2019 en présence des autorités locale à tous les niveaux. Ladite cérémonie a été présidée par le SG chargés des collectivités décentralisées de Pita, M. Boubacar Barry

« Depuis cette date, la garde fait son travail sans oublier qu’une vaste campagne de sensibilisation est prévue dans toute la Sous-préfecture avec l’implication des imams, des notables, des jeunes, des femmes des ressortissants » a laissé entendre Kay.

Mamadou Lamarana Barry envisage, en collaboration avec les autorités,d’organiser une patrouille mixe garde communale, police et gendarmerie dans tous les districts au moins deux ou trois fois par mois.

Alhassane Barry

Réagir