Marche du FNDC : Bah Oury sort de son silence et donne les raisons de sa participation

Banniere CBG

Le sentinelle de la marche organisée le jeudi 07 novembre 2019, par les opposants au changement de la constitution (FNDC). La vedette du jour, Mr. Bah Oury qui a marqué sa présence dans ladite marche à été victime de son seul courage tout en l’envoyant a la suspension au sein du cercle des acteurs pour la République (CAR). 

L’ancien vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) qui était au seuil des médias ce jour explique les raisons pour lesquelles il a pris part a la marche du FNDC. 

‹‹ J’ai reçu des messages, des appels d’acteurs de la société civile qui m’ont dit ‘Monsieur Bah, venez, nous avons besoins de vous ››, révèle Bah Oury chez nos confrères de la radio Chérie Fm, dans la tribune de l’actu.

Bah Oury ne s’arrête pas que sur les commentaires, il décrit de passage l’ambiance festive qui régnait dans cette marche pacifique. ‹‹ Dans la foule, j’ai vu des hommes et des femmes pleurer du fait de ma présence. Tout cela me réconforte pour dire que peu importe les attitudes politiciennes qu’on peut se jeter par-ci, par-là, la mobilisation de la rue traduit une volonté de gens qui ne veulent pas le changement de la constitution, qui réclament la libération des détenus politiques arrêtés lors des récents évènements et veulent rendre hommage à tous ceux qui sont tombés ››, a affirmé Bah Oury avec un ton ferme.

Selon lui, ‹‹ Le plus important, c’est message du peuple appelant le président de la République à renoncer au projet du changement constitutionnel… C’est la meilleure lecture qu’il faut avoir et non celle partiale qui consiste à dire dès qu’il y a telle chose, c’est l’opposition. Aucun d’entre nous n’a, sur son front, une étiquette pour dire qu’il est de tel ou de tel autre parti politique ››, a déclaré le président de l’UDD.

Dans cette marche, Bah Oury qui est satisfait de la grandiose mobilisation du FNDC de la tannerie a l’esplanade du stade 28 septembre, assure de passage qu’il a senti la présence massive d’une. ‹‹ foule représentative du peuple, une jeunesse qui aspire à voir ce la Guinée évoluer positivement et qui ne veut pas de l’immobilisme ››.

Akila Soumah pour océanguinee.com

Réagir