Assassinat de la lycéenne hier à Bambéto : le ministre de la justice dit qu’il n’était pas informer

Banniere CBG

C’est moins et très proche d’une déception malicieuse a l’hôtel Kaloum. En conférence de presse ce vendredi, le locataire du ministère de la justice a été interpellé sur la mort par balle d’une fille lycéenne du nom de Fatoumata Diallo, élève en 12éme année, tuée jeudi à Hamdallaye en marge de la grève des enseignants.

Étonnant, Me. Lamine Fofana assure aux yeux de tous qu’il n’a pas eu connaissance de la mort d’une fille jeudi à Conakry. ‹‹ C’est ma première nouvelle. C’est vous qui m’informez qu’il y a eu mort par balle hier. J’ai écouté les radios et suivi des télévisions, mais aucune d’elle ne l’a annoncée. La police judiciaire aussi n’a pas saisi le procureur de la République ››.

‹‹ Mais si c’est le cas, on va vérifier l’information. Mais c’est vous qui m’apprenez qu’une jeune fille est morte hier. Le procureur de la République ne m’a pas informé ››, a affirmé ce ministre d’Alpha Condé.

Selon ce ministre qui hérite du gouvernement d’Alpha Condé, ‹‹ hier, il n’y avait pas de manifestation prévue à Conakry. Quand il y a une manifestation, le gouverneur nous informe et les forces de défense et de sécurité sont informées. A ce que je sache, hier, il n’y avait pas aucune manifestation. Donc s’il y a mort d’hommes, c’est vous qui me l’apprenez ››.

‹‹ Tout ce qu’on peut faire, c’est écouter les radios officielles, la RTG et autres.  Comme nous n’avons pas eu un compte rendu officiel, nous ne pouvons pas dire qu’il y a eu mort d’hommes et qui a tiré ››, a-t-il dit devant les hommes du micro.

Il faut rappeler que déçus de cette sortie du ministre Fofana, certains journalistes n’ont pas tardé à bouder la salle de conférence.

Akila Soumah pour Oceanguinee.com

Réagir