Un avocat se déchaîne contre l’injustice en Guinée : ‹‹ de yomou à Conakry, il faut être un militant engagé du RPG pour occuper un poste ››

Banniere CBG

L’avocat des enseignants arrêtés pour fait de grève dans le système éducatif guinéen, Me. Gabriel Kamano est titillé contre l’injustice en Guinée. Au terme de plusieurs heures de débats roulants, cet avocat à la voix crue affirme que le procureur n’a pas pu être être mesure de brandir les preuves des accusations contre ses clients. 

Après la phase des plaidoiries, indique que ‹‹ nous nous attendions à ce que le tribunal délibère. Il a résulté des débats que les infractions reprochées à nos clients ne sont pas constituées. Il a été démontré que cette affaire est la primauté de l’injustice sur le droit ››.

Dans la même logique, le sauveur des enseignants dit ne pas ‹‹  comprendre comment se fait-il qu’un proviseur militant déshabille un de ses enseignants devant ses élèves, qu’une plainte régulière soit portée contre lui et qu’à notre grande surprise, des innocents se retrouvent en prison ››.

Lors des débats rapporte-t-il aux hommes du micro, ‹‹ nous avons dit au tribunal que tout soleil finit par se coucher. Aujourd’hui, nous avons compris qu’en République de Guinée, pour occuper un poste, de Conakry à Yomou, il faut être militant engagé du RPG. Que chacun comprenne que la République ne continuera pas à marcher ainsi ››.

Il faut rappeler que le dossiers de ses enseignants a été mis en délibéré. Et, la décision du juge est attendue le mardi 21 janvier prochain. Croyant que le droit sera dit.

Akila Soumah pour Oceanguinee.com

Réagir