Abdouhamane Sano en colère contre le pouvoir en place : ‹‹ Mr. Alpha Condé et son clan mafieux veulent affronter la démocratie pour juste leurs intérêts égoïstes

Banniere CBG

Après une trêve d’une semaine, le FNDC a repris les manifestations de rue ce Mercredi 12, Février 2020 sur toute l’étendue du territoire national. Terré chez lui, le coordinateur dudit Front a accordé un entretien a nos confrères journalistes tout en réaffirmant son engagement a poursuivre le combat contre le changement de la constitution en Guinée.

«Monsieur Alpha Condé et son clan mafieux veulent affronter, bafouer la démocratie pour juste leurs intérêts égoïstes. Le FNDC est déterminé à empêcher le projet de troisième mandat. Il n’y aura pas de troisième mandat s’il plait à Dieu, c’est clair », a martelé Abdouhamane Sano. 

Concernant la sortie du chef de l’État chez nos confrères d’RFI et de la France 24, Abdouhamane Sano indique que ‹‹ Alpha Condé est coupé de la réalité du fait que c’est un vieil homme qui veut s’éterniser au pouvoir. Il ne voit pas la réalité de ce qui se passe, il n’écoute pas son peuple. Et donc il instaure une dictature, crée la psychose, le intimidations. sur l’étendue du territoire pour que tout le monde se résigne et que lui continue à martyriser notre peuple. J’estime que c’est ce qui fait qu’il voit rien du tout devant lui. Nous, nous considérons qu’il est aujourd’hui dans les liens du parjure et qu’il n’est plus le président légitime ni même légal de notre pays. Ce qu’on peut concéder c’est peut-être à la limite de lui permettre d’aller jusqu’à à la fin de son mandat. Mais la situation qu’il est en train de créer nous emmène aujourd’hui à ne plus lui reconnaitre comme Chef de l’État », a longuement expliqué Abdouhamane Sano.

Rappelant les propos de Jean Luc Mélenchon, homme politique français, le coordinateur du Front national pour la défense de la constitution se dit satisfait. «Le soutien de la France insoumise à notre peuple et au FNDC est bien. C’est surtout pour nous un acte qui va dans le sens de confirmer l’universalité des valeurs démocratiques et celles morales. Ce qui est valable pour le peuple français l’est pour le peuple de Guinée », a déclaré Sano.

Akila Soumah pour Oceanguinee.com

Réagir