Guinée/Le préfet de N’zérékoré : ‹‹ même si le président dit dégorger quelqu’un, nous allons le faire ››

Banniere CBG

Le préfet de N’zérékoré est même prêt à égorger quelqu’un si le président l’exhortait a le faire. C’est au cours d’une conférence de presse que cette autorité de N’zérékoré a fait cette sortie pour mettre en clair les propos tenus par le président Alpha Condé. Sory Sanoh comme c’est de lui qu’ils s’agit, a d’abord regretter la situation actuelle du pays mais aussi a mis en garde ceux qui tenteraient de venir saccager les urnes dans sa circonscription.

« Tous ceux qui tenteront de faire la même chose à N’zérékoré trouveront devant eux le préfet armée de tous les pouvoirs que la loi lui confère. Voter est un droit et ne pas voter est aussi un droit », à expliqué le préfet.

Répondant aux propos du président guinéen qui demandé aux jeunes de frapper ceux qui tenteront de saccager les urnes, le préfet Sory Sanoh partage les mêmes propos de son patron.

« Tout ce que le président dit, nous sommes engagés à appliquer à la lettre. Même si le président dit d’égorger quelqu’un, nous allons le faire. D’ailleurs, nous sommes un peu en retard sinon j’aurais cherché de gros fouets pour distribuer aux gens afin de bien fouetter ceux qui vont tenter de s’attaquer ou empêcher les élections », a-t-il déclaré.

Nous y reviendrons…

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir