Coronavirus/Cameroun : La CHAN 2020 sera-t-elle menacée

Banniere CBG

La Confédération africaine de football (CAF) est sortie de son silence concernant l’épidémie de Coronavirus qui touche désormais neuf pays du continent : Afrique du Sud, Algérie, Cameroun, Égypte, Maroc, Nigeria, Sénégal, Tunisie et Togo. L’annonce d’un premier cas sur le sol camerounais, ce 6 mars 2020, n’est peut-être pas étrangère à la prise de parole de la CAF, même si sa commission médicale planchait activement sur le problème, ces derniers jours.

Le Cameroun doit en effet accueillir le Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2020) du 4 au 25 avril. Pour l’heure, parmi les 16 équipes participantes, seules les sélections camerounaise, marocaine et togolaise sont concernées par le COVID-19. Mais la CAF préfère ne pas minorer le problème.

« Les instances de la CAF ne sont pas extrêmement inquiètes mais restent vigilantes en ce qui concerne les matches et tournois futurs tels les matches de la Champions League, la Coupe de la Confédération et le tournoi final du CHAN, indique un communiqué. Une cellule a été mis en place, sous l’autorité du Président de la CAF comprenant les experts de divers domaines concernés,  médical en particulier qui sont responsables par essence de la santé des acteurs du jeu et des membres de la famille du football africain ».

« D’éventuels huis-clos, reports ou même annulations »

Dans cet ordre d’idée, « si la situation l’impose, en accord avec les pays concernés, d’éventuels huis-clos, reports ou même annulations pourraient être envisagés », souligne l’instance basée au Caire.

Certains pays ont pris les devants, comme le Maroc, où toutes les rencontres de football se disputeront sans spectateurs, jusqu’à nouvel ordre. D’autres événements sportifs, comme le Tour cycliste du Maroc ou la Basketball Africa League ont souffert de la propagation du Coronavirus.

source : RFI.fr

Réagir