La Casa de Papel: Helsinki dévoile les secrets de cette série qui a de plus fait parler de Netflix

Banniere CBG

Alors que la saison 4 de « La Casa de Papel » est disponible sur Netflix depuis le 3 avril, les fans attendent déjà avec impatience une éventuelle saison 5, qui n’a pas encore été commandée. Car de nombreuses questions restent en suspens…

Entre Nairobi dans un état critique, Lisbonne prisonnière, un professeur déboussolé et la guerre enclenchée par nos braqueurs, la saison 3 de La Casa de Papel s’achevait dans le chaos le plus total. Il fallait maintenant à la saison 4 de tenir ses promesses en faisant attention de ne pas tomber dans sa propre caricature.

 

A un moment, certains commençaient à dire que la Casa de Papel commence à s’écrouler. nous avons assez appris. mais le plus beau été que la majorité de nos fans attendaient la suite dans une impatience incalculable.

Sur le papier, cette quatrième fournée de La Casa de Papel a tout pour satisfaire les fans et lorsqu’on regarde tout ça d’une traite, elle y parvient. Mais il suffit de prendre un peu de recul pour y voir des failles grosses comme la banque d’Espagne et la comparaison avec Prison Break prend alors tout son sens.

Avant de continuer, il faut rappeler deux choses. Premièrement, la série n’a pas été conçue à l’origine pour avoir plusieurs saisons. Son créateur l’avait imaginé comme une histoire en deux parties (renommées saison 1 et 2 à son arrivée sur Netflix). La suite n’est que l’offre crée face à la demande. Ensuite, Prison Break en son temps s’était laissé prendre à son propre jeu en répétant le schéma qui avait fait son succès d’origine jusqu’à devenir sa propre caricature bien fade.

Ces deux points posés, le lien entre les deux séries prend tout son sens : la saison 4 de la Casa de Papel est tombée dans le même piège en forçant ses qualités jusqu’à les transformer en défauts. Il est étonnant de constater combien ces huit nouveaux épisodes auront déconstruits ce que le show avait eu temps de mal à bâtir à commencer par sa tension omniprésente. Alors qu’elle découlait naturellement de l’intrigue précédemment, elle est ici forcée, rechargée à coup de retournements de situation de plus en plus factices et incohérents. Le deus ex machina, déjà bien présent, devient désormais la norme et là où on s’inquiétait auparavant pour notre petite bande, on s’amuse dorénavant de savoir quelle crise caractérielle sortie de nulle part viendra recharger la machine à intrigues aléatoires. Sans compter des flashbacks devenus bien inutiles, si ce n’est pour profiter un peu plus de Berlin.

Avant de s’achever sur un cliffhanger insoutenable concernant le Professeur et Alicia, qui laisse peu de doute quant à l’arrivée prochaine d’une saison 5, même si Netflix n’a pas encore renouvelé la série. Car alors que Tokyo et le reste des braqueurs se trouvent toujours à l’intérieur de la Banque d’Espagne à la toute fin du dernier épisode, le casse est loin d’être terminé et de nombreuses intrigues restent en suspens. L’occasion de faire le point sur les principales questions que l’on se pose à l’issue de cette quatrième saison de La Casa de Papel et qui devront être éclaircies dans une probable suite…

Des questions qu’il nous faut toutes se poser : 

Alicia va-t-elle changer de camp ou bien elle va mettre le professeur aux arrets malgre sa suspension et le mandat d’arret lancer contre elle ?
Les braqueurs vont-ils réussir à sortir de la banque d’espagne vivants ?
Gandia va-t-il mourir ?
Reverra-t-on nairobi malgre morte?
Un nouvel ennemi va-t-il faire son apparition au sein de la police ?
Les couples rio/tokyo, denver/stockholm, et lisbonne/le professeur vont-ils avoir droit à une fin heureuse ?

A quand la saison 5?

pour oceanguinee.com

Réagir