Les services secrets américains pensent que 45 500 corps ont été incinérés en une quinzaine de jours à Wuhan

Banniere CBG

Les responsables des services de renseignement américains estiment que l’ampleur réelle de l’épidémie de coronavirus en Chine est au moins CINQUANTE fois pire que ce que le régime communiste admet, et que 60 000 cadavres par mois auraient pu être traités par les pompes funèbres de Wuhan.

S’adressant à Fox News, un responsable de l’administration Trump a déclaré que « les chiffres du PCC tels qu’ils sont rapportés aujourd’hui semblent être mathématiquement impossibles ».

« Encore une fois, nous ne connaissons pas les vrais chiffres aujourd’hui, mais nous savons que les quelque 80 000 infections et 4 000 décès signalés par la propagande du Parti communiste chinois ne sont pas du tout proches de la réalité », a ajouté le fonctionnaire.

On pense que les services de renseignement américains ont en leur possession des images satellites montrant des pompes funèbres à Wuhan submergées par des cadavres. Les fonctionnaires pensent que les incinérateurs ont été utilisés en permanence 24 heures sur 24 depuis le début de l’épidémie.

Les sources des renseignements ont noté qu’en deux semaines, entre le 23 mars et le 4 avril, plus de 500 urnes ont été livrées aux familles de Wuhan chaque jour, ce qui équivaut à peu près à une urne par minute.

Les services de renseignement américains ont donc estimé, de manière prudente, que 45 500 cadavres avaient été incinérés pendant cette période.

Ce chiffre concorde avec les estimations mises en évidence par le Washington Post au début de ce mois.

Les services de renseignement savent depuis un certain temps que la Chine ment sur l’ampleur réelle des cas et des décès à l’intérieur de ses frontières, qualifiant les chiffres du PCC de « faux ».

Le gouvernement britannique a retiré les chiffres de la Chine de sa liste de comparaison de la propagation du coronavirus, car il est certain qu’ils n’ont aucun rapport avec la vérité.

Une estimation récente du nombre réel de décès, publiée par l’American Enterprise Institute, suggère que la Chine doit avoir eu au moins 2,9 millions de cas en dehors de la province du Hubei et que le nombre total de décès est probablement bien supérieur à 100 000.

L’étude a également noté que la Chine est capable de cacher des millions de décès en raison de sa taille et de sa population.

« Les maladies respiratoires chinoises de toutes sortes pourraient facilement dépasser les 100 millions, cachant 2,9 millions de cas de COVID-19 », note le rapport, qui conclut que « sur une période typique de trois mois en dehors du Hubei en Chine avant le COVID-19, près de 2,5 millions de personnes sont mortes. Même ce nombre de décès pourrait être facilement occulté ».

par Aube Digitale

Réagir