Saïkou Yaya Barry se fâche ‹‹ ce sont des gens commandités, nous savons que le RPG est un parti très violent ››

Banniere CBG

Pourtant celui qui est la première tête de cette mairie, dans la commune de Matam, vient de l’UFR mais qui n’a pas pris le bon comportement de son parti fait trembler la poule pour la mouillée.

Contre le troisième mandat du président Alpha Condé, malgré qu’il soit aussi militant farouche du RPG, le vice-maire de cette commune a été empêché d’accéder à son bureau.

Déçu mais pas étonné, Saïkou Yaya Barry n’a pas tardé à indexés certains responsables du parti au pouvoir qui pour lui, ont commis cet acte ignoble.

« Ce sont des gens commandités, nous savons que le RPG est un parti trop violent, ils font croire qu’ils ne le sont pas, mais ils ont toujours été violents, parce qu’on a été dans l’opposition ensemble. C’est un élu local qui est menacé et qui a été empêché de faire son travail par ses prises de position. Alors, où est la liberté d’expression? Où est la liberté d’opinion dans ce pays? », s’interroge Saïkou Yaya Barry.

Dans un pays normal selon Saïkou Yaya Barry, si on était dans un état normal les auteurs se seraient plutôt retrouvés en prison.

« Nous sommes perdus par rapport à ce régime et cela ne va arranger personne ».

Abd Akila pour Oceanguinee.com

Réagir