Electricité en Guinée:  » Cheick Taliby Sylla est loin d’être la cause des délestages électriques dans le pays. » Dixit Cellou Dalein Diallo

Banniere CBG

Le Leader de l’UFDG ne taille pas ses griffes contre Alpha Condé, président de la République. Au cours de son passage sur les GG chez nos confrères d’Espace, un passage, il faut le dire qui a été qpprecié par un nombre important des Guinéens, Cellou Dalein est revenus sur plusieurs angles de la gouvernance de l’actuel président Guinéen. Autres que les questions économiques et sanitaires, Celou Dalein est aussi revenu sur les questions de délastage du courant éléctrique en Guinée.

pour le président de l’UFDG, le ministre Taliby Sylla, ancien ministre de ce secteur qui, il faut le rappelé a été démit de ses fonctions du ministre suite aux manifestations citoyens dans plusieurs endroit du pays, est loin d’être la cause des délestages électriques en Guinée. pour lui, toute cette charge revient uniquement au président Alpha Condé

Pour Cellou Dalein Diallo, Alpha Condé est l’unique responsable de la dégradation de la fourniture du courant.

 » Alpha Condé n’est à l’aise que dans le désordre. Le désordre qui est dans le secteur de l’électricité n’est pas à attribuer à un ministre, mais à Alpha Condé lui-même. En 2015, j’avais fait état de la gestion chaotique du secteur de l’énergie où, comme on aime à le dire, plus de 3 milliards de dollars ont été injectés. Jusqu’à présent, on n’a pas de courant électrique. En 2011, Alpha Condé avait souhaité faire un appoint de 100 mégawatts au niveau de Conakry. Un appel d’offres a été lancé. A l’époque, Papa Koly Kourouma était ministre de l’Energie, mais… » 

A en croire aux dires du président de l’UFDG, « M. Condé a appelé pour dire d’arrêter et de donner le marché à Asperbras. Moi-même, j’avais commis l’erreur d’attaquer le fils du président. Parce qu’on m’avait dit que c’est lui qui avait emmené cette entreprise en Guinée. Cette PME qui n’est pas énergéticienne, n’avait aucune expérience en matière d’énergie. Mais elle a bénéficié du laxisme et de la corruption. Elle n’a jamais pu livrer entièrement les 100 mégawatts’’.

 Sûre de ces avances, il dit à qui veut l’entendre,  » C’est toujours Alpha qui impose une société au ministère. Et les ministres profitent pour prendre leur part dans les commissions » 

 Quelle conclusion faudrait-il donner en fin sur les problématiques lié à l’électricité en Guinée ? Dès son arrivé au pouvoir en 2011, le professeur Alpha a misé sur le développement energétique. Il a entammé la construction des barrages éléctriques. Et aujourd’hui, possède autre que Garafiri construit par le régime du feu Général Conté, Kaléta et soipetit, contruits sous l’air Alpha Condé. Mais toujours est-il que le pays n’a toujours pas de l’électiricité. A qui la faute ?

 

Alas Toure pour oceanguinee.com

Réagir