Etats-Unis : Les conditions de rapatriement des corps de Sénégalais morts du Covid-19. Qu’en est-il des autres pays comme La Guinée ?

Banniere CBG

L’Ambassade du Sénégal aux Etats-Unis informe de la possibilité de rapatrier des dépouilles de Sénégalais morts du coronavirus au pays de L’Oncle Sam. Seulement, cela ne peut se faire que sous le respect certaines conditions.

Et pendant ce temps, alors que l’ambassade de Guinée en France a délivré les laissez-passer mortuaires autorisant le transport des corps jusqu’à Conakry, selon Air Sénégal, le Gouvernement Guinéen qui dit ne pas être informé de ce rapatriement a tout simplement refusé l’atterissage de ce vol ayant à son bord 3 corps de sans vie des citoyens Guinéens.

Et pour se dédouaner de tout, les responsables de cette compagnie ont laissé leur version dans un communiqué transcrit par nos confrères d’iGFM:

« L’affirmation selon laquelle ce vol aurait été opéré sans en déclarer l’objet est non seulement fausse mais également contraire aux règles élémentaires de sécurité du transport aérien. Le survol, l’atterrissage ainsi que le l’objet du vol cargo ont reçu les autorisations formelles et écrites des autorités d’aviation civile des trois pays concernés: la France, le Sénégal et la Guinée ; celle de l’Autorité Guinéenne de l’Aviation Civile vol cargo Dakar Conakry portant le numéro 0304/05/2020/Agac.», précise Air Sénégal dans un communiqué lu par iGfm.

Tout de même nous vous laissons lire les conditions de rapatriement des senegalais morts de covid-19 aux USA.

Les conditions

  • La famille présente à l’aéroport peut voir le défunt à travers le cercueil, mais les proches ne pourront pas le toucher et le cercueil ne doit, sous aucun prétexte, être ouvert. Les personnes âgées de plus de 60 ans ne pourront non plus interagir.
  • Avec le cercueil, la distanciation physique est obligatoire ainsi que le lavage des mains et le port du masque. En plus, la prière mortuaire ne pourra se faire qu’à l’aéroport ou au cimetière, informe encore l’ambassade du Sénégal aux Etats-Unis.
  • Quant à l’enterrement, il est effectué par une équipe de la Croix-Rouge qui doit mettre impérativement un équipement de protection individuelle partiel comme le souhaitent les autorités sanitaires.
  • Après l’inhumation, les sapeurs-pompiers vont procéder à la décontamination du matériel et du personnel chargé de l’enterrement.

Les formalités

Il s’agit des principes directeurs de l’Association internationale du transport aérien auxquels tout le monde devra se conformer avant toute délivrance de laissez-passer mortuaire pour cause de décès des suites de Covid-19. En plus des documents habituels, les requérants devront impérativement signer un document d’engagement.

 

Aissata Keita pour oceanguinee.com

Réagir