Des singes se sont enfuis avec des échantillons de COVID-19 en Inde, la population locale craint une propagation du virus

Banniere CBG

Meerut : Vendredi, une troupe de singes a attaqué un laborantin, qui transportait des échantillons de tests COVID-19 de patients suspectés d’être porteurs du COVID-19, dans la ville de Meerut. Les singes ont dérobé les échantillons des patients suspects de COVID-19 au laborantin et se sont enfuis.

En bref :

  • L’un des singes a été aperçu au sommet d’un arbre en train de mâchouiller des échantillons de COVID-19
  • Les habitants de la région redoutent la propagation de l’infection du COVID-19 car les singes ont transporté les échantillons de test dans des zones résidentielles voisines
  • Anil Dhingra a déclaré qu’il allait ouvrir une enquête sur l’incident

Échantillons frais prélevés sur des patients suspects

L’incident a eu lieu dans les locaux du Meerut Medical College. Les médecins avaient prélevé des échantillons pour les tester sur trois personnes soupçonnées d’être infectées par le virus mortel. Cependant, avant que les échantillons n’aient pu être testés, les singes les ont arrachés au technicien de laboratoire et se sont enfuis. Les médecins ont prélevé des échantillons frais sur les patients.

Un singe repéré en train de mâchouiller des échantillons de Covid-19

Plus tard, l’un des singes, qui a attaqué le laborantin, a été aperçu sur un tee en train de mâcher les kits de prélèvement. Des parties de certains kits étaient éparpillées sur le sol sous l’arbre. La vidéo de l’incident est devenue virale sur les plateformes de médias sociaux. Interrogé par les médias, le magistrat du district de Meerut, Anil Dhingra, a déclaré qu’il n’avait pas vu cette vidéo, mais qu’il allait ouvrir une enquête sur l’affaire.

La population locale craint la propagation de l’infection

La menace des singes est un phénomène récurrent dans la région, mais cette fois, les habitants craignent désormais la propagation du COVID-19, car les singes ont transporté les échantillons testés dans les zones résidentielles voisines.

Les singes ne sont pas immunisés contre le nouveau coronavirus

Outre la propagation de l’infection aux êtres humains dans la région voisine, il existe également un risque de transmission de l’infection COVID-19 aux singes par l’homme. Les singes ne sont pas immunisés contre le nouveau coronavirus qui provoque la COVID-19. Cependant, certaines études affirment qu’après avoir été infecté une fois, si le singe survit, il développe une immunité à la réinfection.

Incidents d’animaux ayant contracté l’infection par l’homme

Dans le passé, il y a eu des cas où le nouveau coronavirus a été transmis à des animaux par des êtres humains. En mars, une tigresse hébergée dans un zoo de New York a été infectée par un employé asymptomatique du zoo. Des cas de chiens et de chats de compagnie ayant contracté la maladie ont été signalés par leurs propriétaires positifs au COVID-19.

par Aube Digitale

Réagir