Le Gouvernement Guinéen accepte de restituer les corps des jeunes victimes lors des manifestations aux families

Banniere CBG

Enfin de compte, le Gouvernement Guinéen accepte de restituer les corps des jeunes victimes lors des manifestations contre la tenue du double scrutin du 22 Mars dernier. Huit (8) jeunes manifestants tu lors de ces manifestations.

Ces 8 jeunes dont les corps sont encore gardés et privés de leur famille sont entre autres :

Mamadou Issa Bah, Mamadou Saidou Daillo, Mamadou Ciré Diallo, Idrissa Barry, Souleymane Barry, Mamadou Hafiziou Diallo, Ousmane Barry et Mamadou Saliou Bah n’ont toujours pas été inhumés. Leurs corps sont conservé  depuis des mois à la morgue de l’hôpital Ignace Deen.

Jeudi dernier, le FNDC a accusé le gouvernement de refuser de restituer ces corps pour lui permettre en collaboration avec les familles des victimes de les enterrer dignement comme ils le méritent.

‘’Aucune communication n’a été faite par les autorités, car tout résultat d’autopsie qui confirme les morts par balle et l’usage des armes de guerre contre les manifestants est systématiquement dissimulé’’, avait dénoncé le FNDC dans un communiqué.

Après les accusations du FNDC, le ministre de la Citoyenneté et de l’Unité nationale est sorti de son mutisme pour mettre les points sur les i. Mamadou Taran Diallo affirme dans les grandes gueules qu’il ‘’faut restituer ces corps aux familles au premier degré. Tout ce qui concerne la procédure d’enquête, il faut le faire en coopération avec le procureur de la République. Pour ce qui est de la durée, les causes des décès et pour la suite des enquêtes, on va se tourner vers le procureur de la République qui avait commis le médecin-légiste pour faire les autopsies. En attendant, nous sommes à la recherche des familles au premier degré dont le père ou la mère en présence du procureur de la République et éventuellement des avocats. On n’est pas dans une discute. Les corps appartiennent au FNDC ou aux familles ? Nous, nous sommes à la recherche des familles et tout se fera en présence des avocats et du procureur’’.

Interrogé par certains de nos confrères, Dr Awada, Directeur Générale du CHU-Ignas-Deen avait complètement nié la présence des corps dans la morgue du CHU Ignas-Deen.

Taran Diallo dans sa communication avait clôturé par assurer que ‘’l’autopsie est terminée, le médecin-légiste a fait un rapport qu’il a mis à la disposition du procureur de la République. On remettra les corps aux familles au premier degré en collaboration avec le procureur de la République et les hommes de droit’’.

 

Alas Toure pour oceanguinee.com

Réagir