Mamy Diaby se démarque de ceux qui s’en prennent à L’imam Nanfo : ‹‹ notre constitution garantit la liberté de conscience ››

Banniere CBG

L’arrestation de l’imam Nanfo Diaby continue de faire des débats religieux sur les réseau sociaux comme dans d’autres affaires islamiques. Tout le monde y va de son commentaire désormais. Si d’autres pensent qu’il est interdit de faire prier dans une autre langue, Mamy Diaby, le directeur général de backbone international s’est démarqué de ceux qui pensent qu’il faut l’arrêté.

Sur son compte tweeter, Mamy Duaby est sorti de toute une analyse pour remettre en ligne les titres constitutionnels qui garantissent les libertés de consciences et de croyances dans notre pays.

‹‹ notre constitution garantit la liberté de la conscience, la liberté de manifester ses croyances ou convictions dans les limites du respect de l’ordre public. Bref, notre état est laïque! Perso, je prierai en langue arabe, mais je connais le droit à autrui de prier comme il veut…! ››, a-t-il écrit dans un tweet.
Abd Akila pour Oceanguinee.com
Réagir