Coronavirus-Réouverture des frontières en Guinée : l’OMS conseille la Guinée à une vigilance

Banniere CBG
Le président Alpha Condé a annoncé un allègement du couvre-feu et la réouverture progressive des frontières, certes c’est une décision salutaire mais l’OMS (organisation mondiale de la santé) conseille le pays d’Alpha Condé a une vigilance.
Les contaminations sont réduites c’est pourquoi, la Guinée est reconnue par l’OMS d’avoir enregistré certaines avancées notables dans sa gestion pandémique par rapport à beaucoup d’autres pays sur le sol africain.
D’ailleurs, cette réouverture des frontières selon l’organisation, pourrait être un risque. Si la décision est prise, l’OMS recommande au pays d’Alpha Condé que la vigilance soit mise.
« Le renforcement du règlement sanitaire international reste de mise, ainsi que le respect des mesures de santé publique relatives à une réponse fondée sur des évidences épidémiologiques et des capacités de détections et de riposte renforcées. Il s’agit de maintenir un taux de reproduction des infections inférieur à un pour chaque cas pour aller vers une interruption avérée et durable de la transmission. Ceci nécessite la participation de toutes les parties prenantes, une lutte contre la stigmatisation et la désinformation, et une attention particulière aux groupes les plus vulnérables », a conseiller ce représentant de l’OMS en Guinée.
Le représentant de l’OMS en Guinée a invité les individus et les communautés a soutenir les efforts en cours dans la lutte contre la Covid-19. Il ajoute aussi qu’il faut renforcer les mesures de santé publiques et rester vigilant dans le pays.
Pour l’heure, le pays s’en sort mieux et il n’enregistre pas de graves contaminations ses derniers temps. Au jour du vendredi 24 juillet 2020, le pays d’Alpha Condé a enregistré 64 guéris contre 61 autres nouvelles contaminations de la Covid-19. Ces 61 personnes ont été testées positives dans un groupe de 1 101 personnes dépistées. Depuis le 12 mars, le pays a enregistré un cumul de 6 867 cas confirmés et 42 décès hospitaliers.
Abd Akila pour Oceanguinee.com
Réagir