Bill Gates dit qu’il libérera le monde du coronavirus « d’ici fin 2021. » Mais d’où lui vient cette autorité ?

Banniere CBG

Bill Gates a promis que la fin du « coronavirus » aura lieu dans 1 an et demi : 

« Le potentiel d’innovation en matière d’élargissement des diagnostics, de nouvelles thérapies et de vaccins est en fait assez impressionnant », a déclaré M. Gates au magazine Wired dans une interview publiée vendredi. « Et cela me donne l’impression que, pour le monde riche, nous devrions largement être en mesure de mettre fin à cette situation d’ici la fin 2021, et pour le monde en général d’ici la fin 2022« .

C’est assez drôle de le qualifier de « monde riche », étant donné que nous allons tous nous retrouver dans une pauvreté abjecte d’ici la fin 2021, parce que toutes nos économies ont été détruites pour éviter que des personnes âgées ne meurent d’une maladie respiratoire.

Ce qui était autrefois l’occident ne représente plus ces « pays riches ». Ils ne vous l’ont tout simplement pas encore dit. Le gouvernement américain imprime des billions de dollars pour vous empêcher de vous rendre compte que l’économie s’est déjà effondrée.

Bien sûr, Bill Gates sera toujours riche. Ce confinement l’a rendu, lui et le reste des milliardaires du monde, beaucoup, beaucoup plus riche.

Le hasard, bien sûr. Il était juste très inquiet de la mort de votre grand-mère dans sa maison de retraite. Il n’y peut rien si le confinement l’a rendu encore plus riche. Si quelqu’un gagne des milliards de dollars en convainquant le gouvernement de stopper l’économie pour que personne ne puisse travailler, c’est le libre marché en action. Le capitalisme, comme on dit.

Je ne sais pas pour vous, mais l’idée de vivre avec le coronavirus pendant 2 ans et demi n’est pas mon apanage.

Bien sûr, peu importe ce que je ressens, parce que Bill Gates est le boss, et le monde fait ce qu’il dit. C’est à lui de décider quand tout cela sera terminé évidemment.

D’où lui vient cette autorité ?

Personne ne le sait.

Aube Digitale

Réagir