Mali: victime d’un AVC, IBK évacué à l’hôpital

Banniere CBG

L’ancien président malien Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) a été victime, hier mardi 1er septembre, d’un accident vasculaire cérébral selon les médias maliens alors que des sources proches de sa famille évoquent un “contrôle de routine”. L’ex-président a été évacué de sa résidence surveillée à Sérébénikoro à la clinique Pasteur, un établissement privé de Bamako désormais sécurisé par les hommes du Comité national pour le salut du peuple (CNSP).

Selon des sources diplomatiques, l’état de santé de l’ancien président serait stable. Toutefois, une évacuation vers l’étranger est envisagée. La junte militaire aurait donné son accord pour que le président soit évacué à l’étranger à condition qu’il soit en état d’être déplacé. Une évacuation sanitaire vers Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis, avait déjà été évoquée avec la junte. Le principe en avait été accepté par le CNSP présidé par le colonel Assimi Goïta.

Libéré, le 27 août dernier, IBK avait été placé en résidence surveillé par des éléments des forces spéciales maliennes dans une de ses villas à Sérébénikoro. Elu en 2013 et réélu en 2018, le président IBK a été renversé le 18 août dernier à la suite d’un coup d’Etat militaire. Rapportent nos confrères de financialafrik.

Aissata keita pour oceanguinee.com

Réagir